Avec ce point de classement en poche, le Fury (9-9-4) se retrouve au septième rang de la conférence de l’Est de la USL.

Un point à Atlanta pour le Fury

Le Fury FC d’Ottawa a terminé ce qu’il avait commencé contre le United 2 d’Atlanta mardi soir au domicile de ces derniers, le Fifth Third Bank Stadium.

Arrivé avec une égalité de 1-1 après 44 minutes de jeu, le Fury a raté ses quelques chances de compter, tout comme ses adversaires, et il est reparti de la Georgie avec un verdict nul par le même pointage de 1-1.

Adonijah Reid a frappé un poteau pour les visiteurs lors de la deuxième demie, tandis qu’A.J. Cochran a atteint la barre horizontale sur une tête à la 90e minute en tentant de convertir un coup de pied de coin.

La partie avait commencé le 16 juin dernier, il y a 52 jours, mais avait dû être interrompue en raison des intempéries.

« L’équipe avait confiance, nous avons joué de façon compacte et bien organisée. Mais c’est difficile lors d’un match comme ça, c’est pourquoi ça dure normalement 90 minutes. C’était la deuxième demie, mais ça a commencé comme une première demie. Parfois, l’équipe a besoin d’un peu de temps pour trouver son rythme, et créer des chances de compter. Donc c’est resté un verdict nul et ça s’est terminé 1-1 », a indiqué l’entraîneur du Fury FC Nikola Popovic après le match.

« Nous avons obtenu de bonnes chances, je pense que nous en avons eu trois où nous sommes passés bien près de compter un but. Ils ne nous ont causé des problèmes que lors de jeux préparés, donc je pense qu’il est difficile de juger notre jeu sur une demie seulement. Nos joueurs ont montré leur force pour gagner les 45 minutes, mais c’est un fait que nous n’avons pas réussi à convertir les chances que nous avons créées. Nous devrons être prêts pour gagner des points lors du prochain match », a-t-il ajouté.

Avec ce point de classement en poche, le Fury (9-9-4) se retrouve au septième rang de la conférence de l’Est de la USL. Il poursuivra ce voyage dans le sud des États-Unis en rendant visite au club de huitième place, Nashville, vendredi soir.