Mour Samb a reçu un carton jaune pour « célébration excessive », mais il ne regrette rien.

Un but pour maman, un gain pour le Fury

Le Fury d’Ottawa tenait à gagner et rendre hommage à ses mamans, dimanche, à la Place TD. Particulièrement Mour Samb, qui s’ennuie de la femme la plus importante de sa vie.

L’attaquant sénégalais a marqué un des buts des siens dans un gain de 2-1 contre le North Carolina FC. Il a ensuite célébré en soulevant son maillot rouge, dévoilant un t-shirt sur laquelle se trouvait la photo de sa mère.

« Je t’aime maman. Repose en paix », pouvait-on lire.

Le geste survenu à la 42e minute de jeu lui a valu un carton jaune de l’arbitre pour « célébration excessive ». Mais ça ne semblait pas déranger ses patrons, ni le principal intéressé.

« Ma mère est décédée l’an dernier en février. Je tenais à lui rendre hommage puisque c’est la fête des Mères. Ça tombe bien que je marque. Je lui dédie ce but », a expliqué Samb après la quatrième victoire du Fury en 2019.

« Elle a beaucoup fait pour moi dans ma carrière. C’est grâce à elle si je me bats tous les jours pour réussir et aider ma famille. »

Maman Samb serait fier de fiston Mour, qui s’avère une addition intéressante au « onze ottavien ». Le rapide et dynamique joueur âgé de 25 ans avait préparé le seul but de son équipe lors du match précédent, un verdict nul de 1-1 mercredi contre le Red Bull de New York II.

Le Fury lui a permis de s’entraîner l’automne dernier avec ses joueurs réguliers après son départ de Tromso, une équipe de la Première ligue en Norvège. Le directeur général Julian De Guzman connaissait bien son agent, ce qui a facilité son arrivée dans la capitale.

Samb avait finalement participé à un match hors-concours contre l’Impact de Montréal en 2018.

Il s’agissait dimanche de son deuxième but de la présente saison. Un jeu qui a été initié par une longue et très haute passe d’une soixantaine de verges du défenseur Dakota Barnathan, qui a surpris la défensive adverse américaine.

« Chaque entraînement, Dakota et moi pratiquons divers jeux de la sorte », a confié Mour Samb.

Une autre personne qui avait le sourire facile chez le Fury ? Nikola Popovic. « Nous venons d’affronter deux formations du top-4 de notre ligue », a-t-il rappelé.

Ottawa (4-2-2) a récolté quatre points lors de ces deux parties, se hissant au neuvième rang du classement de la conférence Est de la USL.

« Notre première demie aujourd’hui était presque parfaite, a soutenu Popovic. Nous avons respecté notre plan de match. Nous avons multiplié les tirs et nous avions une excellente possession du ballon. En deuxième demie, nous avons commencé à ressentir les effets de seulement trois jours de repos depuis notre dernier match (...) Nous avons quand même réussi à stabiliser le jeu. »

Le North Carolina FC avait réussi à créer l’égalité à la 66e minute grâce au but de son capitaine Steven Miller. Mais trois minutes plus tard, Kévin Oliveira redonnait l’avance au Fury, qui profitera maintenant d’une semaine pour reprendre son souffle et se préparer en vue de sa prochaine sortie.

Oliveira, Samb et compagnie se rendront en Pennsylvanie dimanche soir afin d’affronter le Bethlehem Steel. En fait, ses deux prochaines sorties seront sur la route.

Le Fury devra attendre au 2 juin avant de renouer avec ses partisans à la Place TD. Ils étaient 3551 spectateurs à ce gain de la fête des Mères.