Daniel Haber a compté 15 buts à ses deux dernières saisons dans la USL avant d’être coincé derrière un groupe d’attaquants talentueux chez le FC Cincinnati cette saison. Il pourra jouer davantage à Ottawa.

Un attaquant canadien pour remplacer Tissot

Avec la perte de Maxim Tissot pour la balance de la saison, le Fury d’Ottawa s’est tourné vers un attaquant canadien afin de prendre sa place dans l’alignement.

Le club a fait l’acquisition du Torontois Daniel Haber lundi à l’ouverture de la période des transferts internationaux dans la USL. L’attaquant de 26 ans s’alignait avec le FC Cincinnati cette saison, mais après deux saisons fructueuses dans la USL à Vancouver et avec le Real Monarchs, il n’arrivait pas à percer le 11 partant au sein de l’équipe de tête de la conférence de l’Est.

Après avoir inscrit huit buts en 33 matches avec les White Caps de Vancouver-2 en 2016 et sept buts en 30 matches avec le Real Monarchs en 2017, Haber n’a pas encore trouvé le fond du filet en 2018 avec le FC Cincinnati où il a pris part à seulement sept des 18 matches de l’équipe. 

Cette saison, il n’a obtenu que deux départs alors qu’il avait fait partie du 11 partant à 20 reprises en 2017 et 29 fois en 2016. Dans un club bondé de talent à Cincinnati qui se prépare à faire le saut dans la MLS, Haber a été limité à 201 minutes de jeu cette saison.

Bien que Tissot était un défenseur, le Fury a choisi de le remplacer par un attaquant en pensant que Haber va ajouter à son arsenal offensif en deuxième moitié de saison.

« Nous espérons que Daniel saura profiter de la mission canadienne de notre club, a dit le directeur général Julian De Guzman, qui a disputé quelques matches avec Haber dans l’équipe nationale canadienne en 2013 et 2014. Dans mes interactions du passé avec lui, j’ai découvert un vrai professionnel et nous pensons que Daniel va s’avérer une autre menace offensive pour notre club. »

À l’époque où il évoluait en première division de la NCAA, Haber avait été un marqueur de but redoutable. En 2012, à son année junior, il avait inscrit 18 buts et totalisé 25 points pour afficher la meilleure moyenne de point par match du réseau universitaire américain. En plus de mener la NCAA au chapitre des points, il avait été sélectionné dans l’équipe d’étoiles All-American tout en décrochant le titre du joueur de l’année de la Ivy League. Il avait aussi été finaliste au trophée Mac-Hermann, l’honneur le plus prestigieux du réseau collégial américain.

L’ajout d’un attaquant vient créer une certaine congestion sur le plan offensif du Fury.

Le capitaine Carl Haworth tarde notamment à produire pour une deuxième saison consécutive. Il n’a qu’un seul but à son actif.

D’autres changements pourraient survenir dans les prochaines semaines afin de combler le vide laissé par la blessure à long terme du Gatinois Maxim Tissot. Pour l’instant, 16 des 25 joueurs dans l’alignement du Fury sont d’origine canadienne.