Ce n’était pas le début de saison envisagé par Maxim Tissot à son retour chez le Fury.

Tissot prêt à revenir au jeu

Ce n’était pas le début de saison envisagé par Maxim Tissot à son retour chez le Fury.

Blessé à un muscle des quadriceps de la jambe gauche, le milieu de terrain gatinois n’était pas du voyage de l’équipe, le week-end dernier, à Charlotte. La défaite de 4-1 contre l’Independance subie lors du premier match du calendrier régulier, il ne l’aura pas vécu. Il l’a plutôt vu sur un petit écran.

«Sur mon téléphone. C’est dommage. J’aurais aimé mieux être là sur le terrain. Mais des blessures, ça arrive à tout le monde à un moment durant sa carrière», a-t-il lancé, mardi, après avoir sué à grosses gouttes au dôme du centre RA.

Tissot, 25 ans, a repris l’entraînement la semaine dernière après avoir été sur la touche pendant un mois et demi. Il s’était retrouvé à l’infirmerie lors du premier match intra-équipe, tôt, en février.

«En tirant le ballon, j’ai senti quelque chose (dans la jambe), a-t-il relaté. Je ne pensais pas que je serais absent si longtemps.»

On lui avait dit que deux semaines seraient suffisantes pour renouer avec ses coéquipiers durant le camp d’entraînement. Il aura eu besoin d’un mois additionnel.

«Ç’a été plus long que prévu. Mais maintenant, je vais mieux. Ça fait du bien de réintégrer l’alignement à l’entraînement.»

L’autre bonne nouvelle ?

«Nous n’avons pas de match cette semaine. Donc ça me donne plus de temps pour reprendre la forme. Tout le monde se trouve à six ou sept semaines devant moi dans leur préparation.»

Tissot a renoué avec le Fury durant l’hiver après une saison à San Francisco. Il avait passé une partie de l’année 2016 à Ottawa.

Jamais auparavant il n’avait raté autant de temps en raison d’une blessure.

«J’ai subi par le passé deux fois une séparation de l’épaule. J’avais eu besoin d’un mois de repos chaque fois... Cette fois-ci, c’était plus long et surtout plus frustrant. Je pensais rater seulement deux semaines. Mais là, c’est derrière moi.»

Le Fury disputera sa prochaine partie le 31 mars au stade BMO, rendant visite au Toronto FC II. Il tentera de rebondir de cette défaite contre l’Independance.

Maxim Tissot n’est pas inquiet pour les siens.

«Il faut se rappeler qu’une saison, c’est un marathon et non un sprint. Il s’agissait de seulement notre deuxième match à l’extérieur.»

Ottawa a passé les derniers mois à s’entraîner dans un dôme.

«Tous nos autres matches ont été joués à l’intérieur, sur des surfaces plus petites et synthétiques. Puis je crois que le score ne reflète pas le match.»

Le Fury a accordé deux des quatre buts dans les 23 dernières minutes, dont un sur un coup de pied de réparation.

Par ailleurs, l’organisation a confirmé mardi l’arrivée d’un autre talent canadien. Shamit Shome, 20 ans, s’amène en prêt d’un an de l’Impact de Montréal.

Sélectionné en deuxième ronde du repêchage de la MLS en 2017, le milieu albertain a disputé plus de 1800 minutes dans la NASL en 2016 chez le FC Edmonton. Il a participé à une seule partie au sein de l’Impact, la saison dernière.