Maxim Tissot s’est entraîné au poste de défenseur gauche cette semaine, une position qui lui permettra de se joindre à l’attaque dans le système de jeu pratiqué par le Fury d’Ottawa cette saison.

Tissot, c’est pour bientôt

Blessé à un muscle des quadriceps de la jambe gauche, Maxim Tissot commençait à en avoir marre de courir le long des lignes de côté à la Place TD.

Cette semaine, le Gatinois du Fury d’Ottawa se sentait d’attaque. Il a pris part à la moitié de l’entraînement des siens mercredi. Jeudi, il est resté pendant les trois quarts d’un entraînement particulièrement intense.

Après avoir raté les 12 premiers matches du Fury dans la USL, le défenseur de 25 ans se rapproche assurément d’un retour au jeu.

« C’est congé demain alors j’ai poussé un peu plus aujourd’hui. Je fais un retour progressif. La dernière fois, en mars, c’est l’erreur que nous avons faite. Je suis revenu tout d’un coup. Il y a un voyage qui s’en vient. Les gars vont partir mardi pour cinq ou six jours. Je ne sais pas si je vais les accompagner, mais je sens que je serai prêt à aider l’équipe bientôt. »

Le Fury profite d’une semaine de congé dans la USL. Ses deux prochains matches seront disputés en Caroline et à Atlanta mercredi et samedi de la semaine prochaine.

Récemment, le Fury a inscrit une marque d’équipe en insérant sept Canadiens sur son alignement de départ. Le retour au jeu de Tissot pourrait permettre au club d’aligner huit partants canadiens. C’est énorme en deuxième division nord-américaine.

« Je ne sais pas qui je vais remplacer sur la ligne défensive. Pour le moment, Onua Obasi va très bien et Thomas Meilleur-Giguère a également bien paru quand il a joué à gauche. Dans mes entraînements limités, c’est là où j’ai joué, mais ça serait bien d’avoir un autre Canadien dans l’alignement partant. »

L’ancien de l’Impact de Montréal souligne que bien des gens ont soulevé des doutes après quatre défaites et un match nul dans les cinq premiers matches du Fury cette saison, mais il ajoute que ces doutes se dissipent à mesure que l’équipe aligne les victoires depuis un peu plus d’un mois.

« Je pense que les gens commencent à comprendre que nous avons du talent au Canada et que nous ne sommes pas toujours utilisés à notre juste valeur dans l’équipe nationale. Je suis content de faire partie du projet du Fury, surtout avec le Championnat canadien qui s’en vient. Dans notre ligue, nous avons démontré que nous pouvons aspirer aux séries et même un peu plus encore. »

Championnat canadien
Parlant de championnat canadien, celui-ci s’est mis en branle mercredi soir et l’AS Blainville a enlevé la première manche des quarts de finale 2-1 contre les Blue Devils d’Oakville grâce à un spectaculaire but tardif d’un ancien Fury, Pierre-Rudolph Mayard. Ottawa va affronter le gagnant de cette série en demi-finale canadienne à partir du 27 juin prochain.

« J’ai beaucoup d’amis dans cette équipe et j’espère pouvoir les affronter. J’ai vu le match. Il y avait une belle atmosphère à Blainville. J’espère participer à la demi-finale, mais je vais attendre d’être rétabli à 100 %. La prochaine étape pour moi, c’est de participer à un entraînement complet, mais parce que notre équipe va bien dernièrement, ça m’enlève de la pression de revenir au jeu trop rapidement. »

+

LE FURY EN BREF
Remis d’une blessure qui lui a fait rater les derniers matches du Fury, l’attaquant américain Michael Salazar a été rappelé par l’Impact de Montréal jeudi...

Les deux buts de Steevan Dos Santos dans un gain de 3-0 contre le Toronto FC II mercredi dernier ont retenu l’attention des dirigeants de la USL qui lui ont trouvé une place dans l’équipe d’étoiles de la semaine.