Maxim Tissot

Tissot accompagne le Fury à New York

Défait pour la première fois en deux mois samedi dernier à Tampa Bay, le Fury d’Ottawa bénéficiera d’une ressource supplémentaire pour tenter d’amorcer une autre séquence de victoires à New York vendredi soir.

Blessé à un genou pendant un match du championnat canadien il y a un peu plus d’un an, Maxim Tissot est enfin prêt à reprendre l’action. Le défenseur gatinois sera même disponible pour jouer quelques minutes contre le Red Bull-II, un club ultra offensif qui occupe le troisième rang de la USL avec une fiche de 9-4-4.

« L’attente a été longue. J’ai été blessé le 27 juin l’an dernier et j’ai repris l’entraînement avec contact un an plus tard, jour pour jour. Je me sens fort physiquement. Le plan, c’est de m’intégrer graduellement à l’alignement sans me donner trop de minutes au départ. Il ne faut pas répéter l’erreur de l’an dernier où j’avais joué 30 minutes en partant. Nous serons plus intelligents cette année », a raconté l’ancien membre de l’Impact de Montréal après un entraînement mercredi.

Le Fury (7-3-6) aura un mois de juillet fort occupé avec le début du championnat canadien la semaine prochaine à Halifax. Plusieurs matches sont à l’horaire et Tissot aura l’occasion de jouer des séquences de cinq, 10 ou 15 minutes pour évaluer où il en est dans sa période de réadaptation. Rappelons qu’il a été opéré à un genou l’été dernier et que sa convalescence a été plus longue que prévu.

Blessé plus souvent qu’à son tour depuis deux ans, l’athlète de 27 ans revient au jeu avec une solide réputation. Il a la capacité de faire la différence dans un match, mais après une si longue absence, même un joueur de son calibre doit rebâtir sa confiance.

« C’est sûr que j’ai toujours un doute dans ma tête. Je veux éviter une autre blessure. J’ai mis beaucoup de travail pour revenir à ce niveau de jeu. Quand tu regardes le jeu sur les lignes de côté, tu te dis que ça va vite, mais le soccer, c’est comme aller en vélo. Ça ne se perd pas vraiment. Je vais pouvoir mesurer mon niveau de jeu avec quelque chose de concret très bientôt. Je suis très content. J’ai hâte de voir où en est mon cardio parce que dans un match, tu suis la cadence du jeu, pas ta cadence des lignes de côté ! »

Impact significatif

L’entraîneur-chef Nikola Popovic accueillera l’arrivée de son défenseur étoile avec plaisir. Comme il n’a pas joué de l’année, il a comparé son retour au jeu à la signature d’un agent libre de qualité.

« Nos ressources sont limitées pour ajouter de nouveaux joueurs pendant la fenêtre des transferts internationaux. Pour nous, les retours à la santé de Maxim et de Thiago de Freitas sont l’équivalent de grosses signatures de mi-saison. »

Le Fury a sept matches à son programme des quatre prochaines semaines. Tissot et de Freitas aideront à fournir des minutes de qualité à partir du banc pendant ce mois. De Freitas a déjà joué des minutes dans les deux derniers matches et pourrait bien amorcer un match d’ici peu. Les deux nouveaux adolescents mis sous contrat mercredi pourraient aussi offrir un coup de main dans les deux premiers matches du championnat canadien contre les Wanderers de Halifax.

« Antoine Coupland et Cameron Shaw sont des joueurs fantastiques. Ils ont un potentiel énorme. Nous allons les mettre au travail. Dès qu’ils auront démontré qu’ils peuvent faire partie de notre alignement de 18 joueurs, nous les utiliserons, que ce soit dans le championnat canadien ou dans des matches de la USL », a expliqué Popovic.