Le Fury d’Ottawa a défait le club de réserve du Atlanta United FC, dimanche, à la Place TD.

Thomas Meilleur-Giguère marque, le Fury l’emporte

Thomas Meilleur-Giguère a fait plein de belles choses au cours de ses deux premières années à Ottawa.

Il a d’abord gagné la confiance de ses entraîneurs pour mériter sa place dans le XI partant du Fury. Il est ensuite devenu un modèle de fiabilité. Il a dominé l’équipe aux chapitres des dégagements, des blocs et des interceptions en 2018.

Le défenseur québécois qui est originaire de Repentigny n’avait cependant jamais marqué.

Il a réglé ce dossier, dimanche.

Meilleur-Giguère a marqué le deuxième but de son équipe, dans une victoire de 2-0 contre le club de réserve du Atlanta United FC, à la Place TD.

C’est arrivé à la 67e minute. Plus tard, dans la conférence de presse d’après-match, il avait un peu de mal à comprendre que cela venait de se produire.

« J’ai regardé la reprise. Je n’ai aucune idée de ce que je foutais dans la surface de réparation », a-t-il avoué, provoquant un petit fou rire dans la salle.

« Honnêtement, je ne sais pas trop pour quelle raison je me suis dirigé dans cette portion du terrain, mais j’y suis allé. Et j’ai marqué », a-t-il complété.

Il ne s’agissait pas du premier but marqué par Meilleur-Giguère dans la United Soccer League (USL). Il en avait même inscrit deux dans l’uniforme du FC Montréal, en 2016.

« Ça fait longtemps ! Mine de rien, je viens d’entreprendre ma quatrième saison dans notre ligue et j’ai l’impression que je reviens de loin. Durant la saison 2017, je n’ai pratiquement pas joué. L’été dernier, j’ai joué, mais je n’ai pas eu l’occasion de marquer. Le but que je viens de marquer compte doublement à mes yeux. Si ça se trouve, je l’apprécie davantage que les autres. »

L’autre but du Fury, dimanche, a été marqué par un autre joueur qui avait grand besoin de trouver le fond du filet. L’attaquant haïtien Christiano François avait bien joué, jusqu’ici, sans obtenir de résultats.

« Je ne voulais pas trop me mettre de pression sur les épaules. Je savais que je finirais par marquer », de dire celui qui jouait à Pittsburgh l’an dernier.

Le capitaine du Fury, Carl Haworth, a participé à l’effort collectif lors des séquences qui ont mené au deux buts. Il a obtenu le titre de joueur par excellence de la rencontre... et un beau gros bouquet de fleurs de la part de son entraîneur.

« Carl est un joueur fantastique, lance Nikola Popovic. Dans presque tous les moments de nos matches, Carl est dangereux. Il est même dangereux lors des coups de pied arrêtés. À mon humble avis, l’équipe nationale du Canada devrait le regarder de plus près. »

Popovic a dit la même chose au sujet de Callum Irving, plus tard. « On devrait aussi songer à lui dans la composition de l’équipe nationale », a-t-il décrété au sujet du gardien qui a signé son deuxième jeu blanc en 2019 à la Place TD.

Malgré le temps frisquet, 3691 spectateurs se sont déplacés.

Fall blessé

Les trois points empochés dimanche font du bien, pour l’équipe qui attaque un segment éprouvant de son calendrier.

Le Fury devra jouer trois matches en neuf jours, entre le 4 et le 12 mai.

Les thérapeutes de l’équipe sont passablement occupés, ces temps-ci. L’Allemand Wal Fall vient de se prendre un abonnement. Blessé à une jambe, il n’a pas affronté Atlanta. « La plupart de nos blessés n’ont rien de spécial. Je crois que la moitié d’entre eux pourraient revenir au jeu d’ici la semaine prochaine », dit l’entraîneur.