David Edgar a profité de la vitrine offerte par le Fury d’Ottawa pour regagner la faveur de l’équipe nationale canadienne de soccer. ­

Retour réussi pour Edgar

C’est tout ce dont David Edgar aura eu besoin pour reprendre la forme et recevoir son premier appel en 16 mois avec l’équipe nationale canadienne senior.

L’entraîneur-chef John Herdman a dévoilé sa liste des joueurs retenus pour son deuxième match de la Ligue des nations de la CONCACAF mardi. Si le nom du gardien Maxime Crépeau n’y était pas, celui de David Edgar y apparaissait pour la première fois depuis mars 2016.

Après une victoire facile de 8-0 contre les Îles vierges américaines (201e au classement de la FIFA) dans le premier match de la phase des qualifications à la Coupe du monde 2022, le Canada (79e) accueillera la Dominique (177e) à Toronto le 16 octobre prochain.

Il est probable que Herdman ait fait une faveur au Fury en lui laissant son joueur le plus utile pour son dernier match de la saison le 13 octobre, mais l’entraîneur-chef a tenu à ramener Edgar après l’avoir vu à son mieux dans une série de matches depuis son retour d’une blessure majeure à un genou.

« Je l’avais déjà aimé à notre dernier match contre la Nouvelle-Zélande (victoire de 1-0 en mars 2016). David est expérimenté. Il a longtemps été un pilier de notre défensive. Sa dernière blessure lui a fait faire un pas vers l’arrière, mais il a eu son mot à dire dans le record de blanchissages de son club à Ottawa », a expliqué Herdman au Droit lors d’une conférence téléphonique.

N’ayant plus d’endroit pour jouer après avoir été retranché par les Whitecaps de Vancouver cette saison, Edgar s’était résigné à jouer quelques matches à Nashville dans la USL avant de recevoir l’appel du Fury pendant la période des transferts internationaux. Le défenseur de 31 ans a longuement évolué dans les meilleures ligues anglaises avant de revenir au pays pour jouer avec les Whitecaps en 2016, là où il a subi une bête blessure à l’extérieur du terrain.

Le défenseur natif de Kitchener a disputé 42 matches avec l’équipe canadienne senior, dont 37 comme partant.

« Nous aimons beaucoup son enthousiasme et son sens indéniable du leadership. Nous avons beaucoup de compétition au poste de défenseur central. La venue de David va hausser le niveau de compétition à notre prochain camp », a ajouté John Herdman.

Ses belles paroles ont été de la musique aux oreilles du principal intéressé.

« Bien sûr, je suis sur un nuage. C’est très important pour moi d’être impliqué dans l’équipe nationale. Ça me passionne. Je suis très content d’avoir la chance de recevoir un nouvel appel. C’est pas mal spécial », a dit Edgar, un des meilleurs du Fury à ses deux derniers matches, deux blanchissages.

Absence de Crépeau

Quant à Maxime Crépeau, présent lors du premier match contre les Îles vierges, John Herdman a simplement dit qu’il souhaitait offrir la chance à d’autres jeunes.

« Nous savons que Maxime a connu une très bonne saison à Ottawa et qu’il a très bien fait à notre dernier camp, mais nous sommes dans une situation où nous savons déjà qui est notre gardien numéro un (Milan Borjan) et nous voulons offrir la possibilité à d’autres jeunes de se faire valoir dans le rôle de numéro deux et trois. »

Crépeau sera plus utile au Fury le 13 octobre qu’à jouer les seconds violons pour l’équipe canadienne trois jours plus tard à Toronto.

Voulant faire de la place aux jeunes, John Herdman a rappelé l’attaquant ottavien Jonathan David pour le match à Toronto. Le Franco-Ontarien de 18 ans a marqué deux buts dès son premier match senior en carrière contre les Îles vierges.