Le Fury jouait contre Nashville samedi après-midi.

Résultat dégonflant pour le Fury

Le meilleur début de saison de l’histoire du Fury d’Ottawa a suscité un vif intérêt pour son match d’ouverture au stade de la Place TD samedi après-midi.

Malgré une température incertaine et un thermomètre à 7 °C pour le botté d’envoi de son match local le plus hâtif, 6543 spectateurs avaient pris place dans les gradins nord du stade en raison de la neige et de la glace qui occupaient toujours une partie des gradins sud.

Après avoir récolté quatre points à ses deux premiers matches sur la route, l’élan du Fury a cependant été freiné par le Nashville SC, un club qui prépare sa rentrée dans la MLS en 2020. Doté du meilleur alignement sur papier de la USL, le club vêtu des mêmes couleurs que les Predators de Nashville dans la LNH a eu raison des locaux par la marque de 3-0.

À son premier match en trois semaines, le Fury aurait souhaité laisser une meilleure impression, mais il y a des éléments positifs à retenir de ce revers décevant.

D’abord, le système de jeu axé sur la possession du ballon a facilement été perceptible. Le Fury a eu possession du ballon pendant 65 % du match, mais il n’a pas été en mesure de générer beaucoup d’occasions de compter contre un redoutable adversaire.

« Nous n’avons pas été capables de trouver les espaces libres dans le dernier tiers offensif, a maugréé l’entraîneur-chef Popovic. Il y en a eu, mais nous ne les avons pas trouvés et quand nous l’avons fait, le synchronisme de la passe n’était pas là. »

Ensuite, les nouveaux venus ont démontré leurs grandes qualités. Charlie Ward a été une véritable locomotive en étant partout à la fois sur le terrain pour construire les jeux à partir de l’arrière.

À l’attaque, la vitesse, la fougue et le jeu de pieds de Christiano François sont des outils qui devraient lui permettre de marquer des buts spectaculaires à la Place TD au cours des prochains mois.

Devant le filet, ce fut moins rose. Les partisans ont eu l’habitude de voir Maxime Crépeau réparer les erreurs de sa défensive l’an dernier, mais David Monsalve a été déjoué trois fois sur six tirs cadrés samedi. N’eût été trois poteaux frappés par les visiteurs, ça aurait pu être pire.

Callum Irving avait perdu son poste à Crépeau l’an dernier après une défaite où il avait alloué de multiples buts. Parions que le joueur par excellence de l’équipe de 2017 aura la chance de reprendre son poste dans le prochain match samedi prochain alors que le Loudoun United FC sera de passage dans la capitale nationale.

Face au Nashville SC (2-1-1), le Fury (1-1-1) a au moins pu savoir où il se situait par rapport à l’élite de la ligue. Pour l’instant, il s’est rendu compte qu’il avait encore du travail à faire.

« Nashville est le Cincinnati de la saison dernière. Ils préparent leur entrée dans la MLS. Ils ont probablement le meilleur alignement de notre ligue. C’est bien de les affronter dès le départ pour mesurer le niveau de jeu que nous voulons atteindre. Ce match démontre que nous ne sommes pas encore là, mais en même temps, la différence entre les deux clubs n’est pas aussi prononcée que l’indique le tableau indicateur. Ce match s’est joué sur certains détails qu’il faudra ajuster », a indiqué Popovic.

Daniel Rios a compté deux fois pour les vainqueurs. L’ex-Fury Tucker Hume a ajouté l’autre but.