Le Fury a disputé sept parties en 25 jours. Il a été dominé 6-0 au chapitre des buts lors de ses deux dernières sorties.

Reposé, le Fury est prêt

Nikola Popovic s’attend à voir une version bien différente du Fury, vendredi soir, face aux Rowdies de Tampa Bay à la Place TD.

« Une équipe plus dynamique, plus agressive », a avoué l’entraîneur-chef serbe.

« Une équipe qui sera aussi reposée », a-t-il ajouté du même souffle.

Cinq jours se seront écoulés depuis la défaite de 3-0, samedi dernier, contre Louisville City. « C’est comme de longues vacances pour nous », a lancé Popovic, sourire en coin.

Le Fury a disputé sept parties en 25 jours. Il a été dominé 6-0 au chapitre des buts lors de ses deux dernières sorties.

« La fatigue s’est fait sentir. La fatigue mentale », a précisé le coach.

« Quand tu es fatigué, tu vas perdre ta concentration par moment. Cela a mené à certains des buts que nous avons accordés. »

C’est pourquoi il était heureux ces derniers jours. Ses joueurs ont pu refaire le plein.

Puis c’était aussi un peu le retour à l’école.

« Nous avons pu tenir nos premiers véritables entraînements depuis deux mois », a souligné Popovic.

« Il faut en profiter puisqu’on recommence une longue séquence intense. Nous avons notamment deux parties de suite sur la route à Atlanta puis Nashville, la semaine prochaine. Nous n’aurons pas une autre pause comme celle-ci. »

Maxime Crépeau restera son homme de confiance devant le filet. Il s’agira d’un 24e départ de suite pour le gardien québécois contre les Rowdies.

Le même club qui avait sonné le glas pour Callum Irving en tant que gardien numéro un.

Ottawa avait perdu 5-0 le 7 avril à Tampa Bay lors du seul autre affrontement cette saison entre ces deux formations de la United Soccer League (USL).

Le match suivant, c’était le début de l’ère Crépeau, le joueur le plus utile du Fury jusqu’ici en 2018.

Ce dernier ne dit ressentir aucune fatigue, même s’il a entamé tous les matches des siens depuis la mi-avril. « Je n’ai que 24 ans. Je prends soin de moi », a-t-il dit.

« Je n’ai pas l’intention de ralentir. Puis c’est ma première année à temps plein. »

Crépeau et ses coéquipiers savent que les Rowdies traînent derrière eux au classement serré de la conférence Est de la USL. Les visiteurs ont seulement gagné deux fois en neuf sorties sur les terrains adverses.

Pas question toutefois que le Fury prenne l’équipe floridienne à la légère.

« Nous ne sommes pas dans une position où nous pouvons échapper des points, a insisté Maxime Crépeau. En fait, nous sommes dans une situation qu’il faut grimper au classement et le plus rapidement possible. »

Ottawa obtiendra de l’aide en vue de ses prochaines parties.

L’Impact de Montréal a annoncé jeudi qu’il prêtait au Fury les services du défenseur Kyle Fisher. Ce dernier est prêt en vue d’un retour au jeu. Il avait été opéré pour corriger une fracture de stress au tibia gauche.