Pour la première fois depuis six ans, un événement sportif unit les Syriens déchirés par une sanglante guerre civile : le match décisif qui peut permettre au pays, mardi face à l'Iran, de se qualifier au Mondial 2018.

Quand le sport unit les Syriens

DAMAS - Pour la première fois depuis six ans, un événement sportif unit les Syriens déchirés par une sanglante guerre civile : le match décisif qui peut permettre au pays, mardi face à l'Iran, de se qualifier au Mondial 2018.
Les habitants des territoires tenus par la rébellion, ou ceux vivant dans les zones du régime, et même les Kurdes qui aspirent à l'autonomie, rêvent d'une victoire, qui ferait oublier, momentanément seulement, un conflit qui a fait plus de 330 000 morts depuis mars 2011.
Dans son petit café du centre de Damas, Ali supervise les derniers préparatifs. Mardi soir il accueillera plus de 500 téléspectateurs ayant réservé pour regarder le match des éliminatoires pour la Coupe du monde, qui verra la Syrie affronter... l'Iran à Téhéran, grand allié du régime de Bachar al-Assad.
Une rencontre décisive pour la Syrie, qui a une forte chance de se qualifier et de participer pour la première fois de son histoire à la compétition, organisée à l'été 2018 en Russie.
Mais le pays n'a pas son destin entre ses mains. Il faudra gagner ce match et en même temps, espérer que la Corée du Sud perde face à l'Ouzbékistan. En cas de défaite ou de match nul, la Syrie pourrait malgré tout se qualifier pour les barrages si l'Ouzbékistan ne fait pas un meilleur résultat qu'elle, ou si la Chine ne cartonne pas au Qatar.
« J'ai promis aux clients que si on gagnait, j'allais leur servir des desserts gratuitement », s'enthousiasme Ali.
Comme lui, de nombreux Syriens attendent avec impatience le match, cherchant à oublier le temps d'une soirée les divisions politiques et les difficultés économiques qui minent le pays en guerre. À cause du conflit, l'équipe nationale a d'ailleurs joué ses matches à domicile en Malaisie.
Et les autorités de Damas ont prévu de diffuser le match sur des écrans géants installés sur les places publiques.