Mohamed Kourouma célèbre le premier but de l'histoire de l'Atlético d'Ottawa pendant les arrêts de jeu de la première demie.
Mohamed Kourouma célèbre le premier but de l'histoire de l'Atlético d'Ottawa pendant les arrêts de jeu de la première demie.

Point historique pour l’Atlético d'Ottawa

Jean-François Plante
Jean-François Plante
Le Droit
Un joueur francophone, Mohamed Kourouma, a marqué le premier but de l’histoire de l’Atlético d’Ottawa à Charlottetown samedi après-midi.

Son but habilement préparé par Vashon Neufville dans les arrêts de jeu de la première demie avait donné le vent dans les voiles au nouveau club de la Première ligue canadienne (CPL). La preuve, l’attaquant Malcom Shaw a aussitôt donné une priorité de deux buts aux Ottaviens dès la reprise de la deuxième demie (47e minute) sur un jeu orchestré par le capitaine Ben Fisk et Francisco Acuna, mais le ciel est tombé sur la tête de la troupe de Mista quand Vashon Neufville a hérité d’un deuxième carton jaune à la 50e minute de jeu.

L’Atlético a dû se défendre à 10 contre 11 face au York 9 pendant les 40 dernières minutes du match (plus de huit minutes de temps ajouté).

Ce qui devait arriver arriva.

À 16 ans, Lowell Wright est devenu le plus jeune marqueur de l’histoire de la CPL quand il a déjoué Nacho Zabal à la 60e minute. À la 62e minute, Joseph Di Chiara a profité d’un pénalty pour niveler la marque à 2-2, mais l’Atlético s’est accroché par la suite pour inscrire un gros point historique dans ce match nul en ouverture des Island Games.

La première victoire de l’Atlético lui a peut-être glissée entre les doigts contre un des clubs favoris pour accéder au carré d’as, mais au moins, le club d’expansion sait qu’il sera compétitif dans le tournoi disputé sur l’Île-du-Prince-Édouard. Il a été le meilleur club sur le terrain en première demie, mais en désavantage numérique, le York 9 a pu reprendre le contrôle du jeu. L’autre équipe de l’Ontario a dominé le match 16-4 dans les tirs au but et 6-2 dans les tirs cadrés. Malgré le déficit d’un joueur pendant près de la moitié du match, chaque équipe a eu possession du ballon pendant 50 % du match.

«Il faut être fier de la prestation de nos joueurs. Je suis fier de ce que nous avons accompli. Nous avions un bon plan de match. Si nous avions terminé ce match à 11 contre 11, je pense que le résultat aurait été différent. Le carton rouge a compliqué les choses, mais nous avons arraché un point à l’une des équipes favorites du tournoi. Nous avons hâte de nous concentrer sur le deuxième match maintenant», a expliqué l’entraîneur-chef Mista, qui comptait aller en appel de la deuxième faute de Neufville afin de lui éviter un match de suspension pour son carton rouge.

À LIRE AUSSI: une nouvelle ère pour l'Atlético

Le capitaine Ben Fisk est fébrile

De son côté, Mohamed Kourouma se disait béni d’avoir pu marquer l’histoire de l’Atlético après avoir été un des derniers joueurs à signer un contrat avec le club dans la dernière semaine.

«Après avoir terminé la dernière saison à Halifax, j’avais les yeux sur l’Europe cette saison, mais la Covid est arrivée et ça ne m’a pas aidé à me trouver un club là-bas. Quand l’Atlético a téléphoné, je me suis dit pourquoi pas? Il y a une histoire derrière ce club affilié à l’Atlético de Madrid. J’étais chez moi à Montréal. J’avais besoin d’affirmer que j’avais encore ma place dans cette ligue. Je suis très fier d’avoir marqué le premier but du club, mais j’aurais préféré une victoire.»

Pour le Montréalais, ce match nul avec une avance perdue de deux buts a laissé un goût amer.

«C’était notre premier match. Le carton rouge suivi du pénalty ont changé l’allure du match, mais ça fait partie du jeu. On va se concentrer sur le prochain match. On sait qu’on peut faire mieux.» 

Alignement historique

L’alignement de départ historique pour ce premier match de l’Atlético dans la CPL a été constitué du gardien Nacho Zabal, les défenseurs Malyk Hamiltom, Evan John, Milovan Kapor, Ashon Neufville, les milieux de terrain Victor Martinez, Ajay Khabra, Mohamed Kourouma, Francisco Acuna, Ben Fisk et l’attaquant Malcom Shaw. Les substituts Ben McKendry, Maksym Kowal et Jarred Phillips ont aussi participé au match. Antoine Coupland, de Chelsea, était sur le banc, mais avec les effectifs réduits à partir de la 50e minute, le plan de match de l’entraîneur Mista a été modifié.

L’Atlético disputera son deuxième match du tournoi contre le Valour FC de Winnipeg mercredi à 13 heures.