Les attaquants donnent une autre victoire au Fury

Terminée, la traversée du désert?

Après avoir très mal entamé la saison, le Fury d’Ottawa commence à enchaîner les résultats.

En 10 jours, le club de soccer de la capitale a réussi trois blanchissages consécutifs. Il a obtenu sa deuxième victoire consécutive, samedi, en dominant le club de réserve du Atlanta United, 2-0, à la Place TD.

Les blanchissages font bien paraître Maxime Crépeau.

Le gardien québécois a toutefois reçu un bon coup de pouce, cette fois. Les trois attaquants insérés dans le XI Partant du Fury - Steevan Dos Santos, Carl Haworth et Adonijah Reid - ont probablement livré leur meilleure performance de la saison.

Maxime Crépeau fait une acrobatie.

Dos Santos a marqué le premier but du match, dans la 26e minute de jeu, sur une passe de Haworth.

Haworth a doublé l’avance de son équipe dans la 35e minute, sur un coup de pied arrêté.

Reid n’a pas officiellement participé au pointage, mais il a fait le gros du travail sur les séquences de jeu qui ont mené aux deux buts.

«Nous, les attaquants, avons travaillé fort à l’entraînement, tout au long de la semaine, pour trouver de nouvelles façons de créer des opportunités de marquer. Vous avez clairement vu le résultat aujourd’hui», a claironné Haworth, le capitaine, après la rencontre.

«Si notre exécution avait été un peu plus au point, nous aurions facilement pu marquer trois, quatre ou même cinq buts dans ce match», a-t-il enchaîné.

Assis à ses côtés, Dos Santos était un peu plus discret.

Le colosse qui est originaire du Cap-Vert était simplement heureux d’enfin briser la glace. Meilleur marqueur du Fury, en 2017, il n’a pas inscrit un seul petit but dans les sept premières parties de 2018.

«Ce but est vraiment, vraiment important pour lui. Tous les strikers ont besoin de confiance. La confiance se construit en marquant des buts», pense l’entraîneur-chef Nikola Popovic.

«Steevan commence à comprendre les nouvelles attentes de la direction. Nous ne demandons pas exactement les mêmes choses que l’an dernier. Tranquillement, il s’adapte. Ses performances actuelles sont de loin supérieures à ses performances du début de saison.»

Les points accumulés au cours des 10 derniers jours ont permis au Fury de quitter la cave du classement. Quand ils ont quitté le terrain, samedi, ses joueurs accusaient un retard de deux points sur les détenteurs du huitième rang dans l’Association Est. Ce huitième rang donne accès aux séries éliminatoires.

Popovic ne veut pas trop s’emballer.

Selon les statistiques officielles du match, ses joueurs ont contrôlé le ballon dans seulement 33 % des situations, contre Atlanta.

«Je sais bien que vous aimez vous référer au tableau indicateur. Le tableau dit que nous avons gagné 2-0 aujourd’hui», a lancé l’entraîneur aux journalistes, pour lancer sa conférence de presse d’après-match.

«Moi, je dis que nous devons continuer d’améliorer certaines choses. Il faut contrôler le ballon davantage.»

«La saison est longue. Il y a toujours des hauts et des bas. Nous ne pouvons pas offrir de grandes performances chaque fois. C’est pourquoi, pour l’instant, nous allons nous réjouir d’avoir empoché ces trois points de classement.»

Le Fury jouera son prochain match sur la route, le samedi 19 mai, avant de rentrer pour entreprendre une autre séquence de trois parties consécutives à la maison.