Nikola Popovic remplace Julian de Guzman à titre d’entraîneur-chef du Fury d’Ottawa. De Guzman devient DG du club ottavien.

Le Serbe Popovic prend les commandes du Fury

Le Fury d’Ottawa aura... encore un nouvel entraîneur-chef.

a franchise de la United Soccer League (USL) sera dirigée par le Serbe Nikola Popovic en 2018. Il succède à Julian de Guzman, qui avait pris la relève de l’Écossais Paul Dalglish en août dernier.

Popovic devient le quatrième coach de l’histoire du Fury, qui en sera à sa cinquième saison. Quant à de Guzman, il occupera dorénavant le poste de directeur général.

« J’ai pris le temps nécessaire pour réfléchir à cette prochaine étape de ma carrière et j’aimerais remercier le groupe de propriétaires et de gestion d’avoir appuyé ma décision de nommer Nikola comme le prochain entraîneur-chef du club », a soutenu de Guzman, jeudi, dans un communiqué diffusé par l’équipe.

« Je suis dévoué à ce club et j’ai hâte de me concentrer exclusivement sur mon rôle de directeur général et de bâtir un club que nous pouvons appuyer avec fierté », a ajouté l’ancien joueur de l’équipe canadienne, qui a pris sa retraite en tant que joueur après la saison 2016.

Quant à Popovic, il s’amène à Ottawa après avoir passé la dernière saison à la barre des Rangers de Swope Park, le club affilié du Sporting Kansas City de la MLS. Il avait mené l’équipe à leur deuxième championnat de suite de la conférence Ouest.

Popovic, 44 ans, était l’adjoint de Marc Dos Santos chez les Rangers en 2016. Le même Dos Santos qui a été instructeur-chef du Fury lors des deux premières années de la concession.

« Nikola a l’expérience, la passion et la volonté afin de permettre à ce club de rejoindre ces objectifs. Nous sommes d’accord au sujet de la façon que le sport doit être joué, le type de joueur que nous voulons en uniforme pour le Fury et le produit que nous aimerions offrir à nos partisans », a affirmé de Guzman.

Popovic a été entraîneur dans huit pays et peut s’exprimer dans quatre langues, dont l’anglais. « Nous devons bâtir une culture puissante à l’intérieur du Fury FC d’Ottawa. C’est important d’avoir de fortes valeurs fondamentales et un engagement envers une façon de jouer intéressante », a-t-il dit.

« Tout ce que j’ai vu à Ottawa et tout ce que nous avons en place me donne beaucoup de confiance pour l’avenir de ce club. »

Le Fury entamera ses préparatifs en vue de la prochaine saison dans un mois. Le début de son camp d’entraînement est prévu le 29 janvier.