Le premier rang à l'arrachée

De justesse, l'équipe nationale canadienne a réalisé son objectif de prendre le premier rang de son groupe à la Coupe du monde féminine de la FIFA.
Un verdict nul de 1-1 contre les Pays-Bas dans un Stade olympique bondé de 45 420 spectateurs a été suffisant pour les Canadiennes lundi.  Les favorites de la foule ont cependant eu le don de se compliquer la tâche pendant tout le tournoi. Après une victoire de 1-0 contre la Chine sur un pénalty dans les arrêts de jeu et un match nul de 0-0 contre la Nouvelle-Zélande, les représentantes de l'unifolié menaient 1-0 avec trois minutes à faire au match quand les Néerlandaises ont créé l'égalité lundi à Montréal.
«Nous rendons les choses plus difficiles pour nous-mêmes. Nous aurions aimé amasser neuf points dans la ronde préliminaire, mais nous en avons récolté cinq et nous sommes en première place. Notre travail est fait. Je vais pouvoir dormir tranquille ce soir! La pression vient de tomber en accédant au tour éliminatoire, mais il faudra trouver une façon de se mettre en marche», a raconté l'entraîneur-chef de l'équipe nationale canadienne, John Herdman.
À la recherche d'une étincelle pour stimuler son attaque infructueuse, l'entraîneur avait brassé ses cartes avant le troisième match des siennes. Quatre joueuses, dont l'adolescente de 17 ans Jessie Flemming, ont effectué un premier départ en Coupe du monde féminine 2015. De grosses pointures sont restées sur la ligne de côté pour amorcer la rencontre, mais le pari de Herdman a payé rapidement.
Les Canadiennes ont connu leurs meilleurs moments du tournoi dans les premières minutes de jeu. Sophie Schmidt a été la première à cogner à la porte quand son coup de tête a envoyé un ballon sur la barre horizontale à la sixième minute. À la 10e minute, Ashley Lawrence a fait exploser le stade en marquant son premier but en 22 sélections internationales. C'était seulement le deuxième but du tournoi pour les Canadiennes, qui étaient maîtres de leur destinée avant d'affronter une équipe qu'elles avaient vaincue à leurs huit derniers affrontements.
Les Néerlandaises ont pressé le pas en deuxième demie. Manon Melis a été la première à vraiment mettre la gardienne Erin McLeod à l'épreuve, mais celle-ci a résisté à la 85e minute. Deux minutes plus tard, Kristen Van de Ven trouvait cependant le fond du filet. Le Canada cédait ainsi son premier but en 284 minutes de jeu depuis le Mondial de 2011
La victoire venait de lui glisser entre les mains, mais grâce à un match nul de 2-2 entre la Chine et la Nouvelle-Zélande à Winnipeg lundi, le but encaissé en fin de match n'a pas été coûteux au classement.
Les représentantes de l'unifolié, seizièmes et dernières à la Coupe du monde 2011, puis médaillées de bronze aux Jeux olympiques de 2012, auront le beau jeu pour atteindre les quarts de finale alors qu'elles se mesureront à une équipe de troisième place lundi prochain à Vancouver en ronde des 16.
Retour à Ottawa
Ailleurs lundi, l'Allemagne et la Norvège se sont assurées de revenir à Ottawa pour les huitièmes de finale. La Mannschaft a terminé au premier rang du groupe B avec une victoire sans équivoque de 4-0 contre la Thaïlande alors que les Scandinaves ont pris le deuxième rang avec un gain de 3-1 contre la Côte-d'Ivoire.
L'Allemagne affrontera une équipe de troisième position samedi alors que la Norvège se frottera à l'équipe de deuxième place du groupe F lundi.