Avec cinq matches à jouer, dont trois à la maison, la troupe de Julian De Guzman est toujours à quatre points des séries éliminatoires.

Le match de l'année

À un mois de la fin de la saison régulière dans la USL, le Fury d'Ottawa a intérêt à gagner son prochain duel à la Place TD dimanche s'il tient à offrir un enjeu à ses partisans jusqu'en octobre.
Avec cinq matches à jouer, dont trois à la maison, la troupe de Julian De Guzman est toujours à quatre points des séries éliminatoires. Elle n'a pas perdu à ses quatre derniers matches, mais elle n'a pas gagné non plus. En amassant un point par match, le Fury (7-9-11) est resté dans la course aux séries, mais il n'a pas gagné de terrain sur les clubs qu'il poursuit.
L'ennui, c'est que son prochain adversaire est le plus redoutable de sa conférence. Le Louisville City FC n'a perdu que cinq fois à ses 27 premiers matches... Il vient aussi d'amasser 10 points au classement à ses quatre derniers duels. C'est exactement ce dont le Fury a besoin pour se hisser parmi les clubs qui participeront aux séries.
Or, si l'équipe ottavienne réussissait à se faufiler dans les éliminatoires, il y a de fortes chances qu'elle rencontre... le Louisville City FC (16-5-6) !
«Dans la position où nous sommes, une victoire à domicile est obligatoire, surtout contre Louisville. Ils sont au premier rang de notre conférence. Ça pourrait créer du momentum pour le reste de notre saison. Le match de dimanche va nous donner la chance de baigner dans l'ambiance des séries parce qu'on pourrait affronter Louisville au premier tour. Nous allons savoir où nous nous situons par rapport à eux», a dit l'entraîneur toujours à la recherche d'une première victoire depuis qu'il a remplacé Paul Dalglish il y a sept matches (0-2-5).
Les nulles, c'est assez
Le Fury a toujours un match en main sur le FC Orlando, installé au 8e et dernier rang qui donne accès aux séries. Une victoire ramènerait l'équipe à un point d'écart et lui permettrait de contrôler sa destinée, mais une défaite pourrait avoir des effets catastrophiques.
«Les matches nuls nous ont permis de rester en vie, mais ça prend maintenant des victoires. Nous aurions pu nous aider en gagnant notre dernier match (le Fury menait 1-0 jusqu'à l'avant-dernière minute de jeu). Une victoire aurait été grandement appréciée. Il nous reste trois matches à jouer à domicile. Il faut gagner les trois. Une équipe de séries gagne ses matches à domicile et récolte des points à l'étranger. C'est ce que nous avons fait à l'extérieur. Ne reste qu'à gagner à la Place TD».
La dernière victoire du Fury à domicile remonte au 12 août contre Charlotte.
Irving reste optimiste
Il a gardé les buts dans chacun des 27 premiers matches du Fury. Malgré ses acrobaties, Callum Irving n'a pas permis à son équipe de gagner depuis six semaines. Pour lui, il n'y a plus de temps à perdre. Le match contre Louisville City devient le plus important de la saison.
«C'est un très gros match pour nous. Il n'y a pas d'autres façons pour le décrire. Nous avons besoin des trois points pour remonter le classement. La saison achève. Louisville a connu une bonne saison. Ça ne sera pas facile, mais nous pouvons apprendre beaucoup de cette expérience. Nous pourrions les affronter dans les séries. Ça va être un bon test pour voir ce dont nous sommes capables.»