Les efforts de Jamar Dixon et Charlie Ward n’ont pas été suffisants pour remettre le Fury sur le droit chemin à Atlanta samedi soir. Les Ottaviens se sont inclinés dans un troisième match de suite, cette fois par la marque de 3-2.

Le Fury s’enlise à Atlanta

Rien ne va plus chez le Fury d’Ottawa. Pour la première fois de la saison 2019, la troupe de Nikola Popovic a plié l’échine dans un troisième match de suite.

Cette fois, les Ottaviens ont perdu 3-2 samedi soir contre le Atlanta United-2, un club de fond de classement de la USL. Assurément, quelque chose ne tourne pas rond dans la préparation de l’équipe.

Pour la deuxième fois en trois matches, le Fury a cédé le premier but dans les deux premières minutes de jeu. Dans son cuisant revers de 4-0 contre Pittsburgh à la Place TD le 30 août, l’ancien du Fury Steevan Dos Santos avait ouvert la marque dès le début du match. Samedi, à Atlanta, Andrew Carleton a déjoué Callum Irving dès la 17e seconde. Pire, le club-école du Atlanta United a doublé son avance à la 26e minute sur un but de Patrick Okonkwo.

Le Fury (10-7-9) a ensuite élevé son jeu d’un cran pour sortir de son trou. Wal Fall a compté son huitième but de la saison sur un pénalty à la 39e minute et Hadji Barry a ramené tout le monde à la case départ en marquant son deuxième but avec le club à la 70e minute. Or, au moment où les visiteurs semblaient se diriger vers un résultat positif, le United-2 (6-15-5) a repris son avance moins de deux minutes plus tard avec le deuxième filet du match d’Andrew Carleton.

Aussi inquiétant que la situation puisse paraître avec un manque flagrant d’intensité dans les moments importants d’un match, l’entraîneur-chef Popovic est revenu avec son même refrain après le match.

« Il faut donner le crédit à nos joueurs d’avoir comblé l’écart en se bagarrant jusqu’au bout. Un petit détail nous a coûté cher et ils en ont profité pour prendre l’avance. Nous avons poussé jusqu’à la fin. Nous avons eu nos chances. Je pense que nous méritions au moins un point dans ce match, mais ce n’est pas arrivé et c’est dommage. Nous ne sommes pas satisfaits du résultat, mais il faut avoir confiance. De la façon qu’on joue, les buts et les victoires vont revenir dans nos prochains matches. »

Il faudra voir si l’entraîneur trouvera un remède pour arrêter l’histoire de se répéter parce que le Fury occupe le huitième rang de sa conférence et pourrait se voir exclu des séries s’il ne redresse pas la barque bientôt.

Justement, le prochain match aura encore lieu sur la route mercredi prochain. Le Fury se frottera alors au coriace Indy Eleven (15-4-5), vainqueur de quatre de ses cinq derniers matches et invaincu pendant cette séquence.