Kevin Oliveira (10) a tiré sept fois vers la cage du Red Bull sans succès.

Le Fury se contente d'un point devant des milliers d’écoliers

Vaincre le Red Bull de New York-II, meilleure équipe au classement de la USL, peut donner des ailes.

Le Fury d’Ottawa a presque pu s’envoler mercredi midi devant 6807 enfants rassemblés à la Place TD pour son match annuel des écoliers. Les locaux s’accrochaient à une avance de 1-0 quand la meilleure attaque de la ligue a frappé dans les arrêts de jeu. Jared Stroud s’est attiré une flopée de huées quand il a nivelé la marque à 1-1 en déjouant Callum Irving à la 92e  minute de jeu.

Au lieu d’empocher les trois points d’une victoire plus que satisfaisante contre les meneurs au classement, le Fury a dû se contenter d’un seul point.

« Si on m’avait dit qu’on soutirerait un point au club classé numéro un de la ligue avant le match, je l’aurais pris, a dit l’entraîneur-chef Nikola Popovic, mais dans les circonstances, ce point est devenu une déception. Nous avons fait  suffisamment de bonnes choses pour récolter les trois points de la victoire. Le but tardif a fait en sorte qu’on doit se contenter d’un seul point. »

Quand il parle de bonnes choses, Popovic a signalé que ses équipiers ont limité le Red Bull à seulement neuf tirs vers son filet. « En moyenne, ils en décochent 17 par match. Nous avons donc fait du très bon travail de ce côté. Nous avons aussi eu l’avantage 15-9 dans les tirs au but. Nous avons eu nos occasions, mais au soccer, il faut un peu de chance des fois. Aujourd’hui, elle n’était pas de notre côté. »

À lui seul, Kevin Oliveira a tiré sept fois vers la cage de Sebastian Elney. Trois de ceux-ci ont touché la cible, mais ses hésitations ont permis au gardien de faire l’arrêt ou encore permis aux défenseurs du Red Bull de bloquer ses tirs. Oliveira a eu plusieurs chances de donner un coussin de deux ou même trois buts au Fury sans pouvoir en tirer profit.

D’ailleurs, le seul marqueur du match, Wal Fall, était toujours frustré à la fin de la rencontre.

« Je suis vraiment déçu. Nous avons eu tellement de chances de compter. Le dernier but n’aurait pas dû changer l’issue de la rencontre. Nous aurions dû marquer au moins trois buts de plus... »

L’Allemand avait ouvert la marque 1-0 sur une belle manœuvre orchestrée par Mour Samb dès la sixième minute de jeu. Il s’agissait de son premier but dans l’uniforme du Fury.

« Ce but n’a pas de signification particulière pour moi. Qu’il soit compté contre une bonne équipe ou pas, j’aimerais mieux que mes buts aident à faire gagner l’équipe », a commenté Fall.

Si le Fury avait été un peu plus incisif dans ses occasions de marquer, il aurait pu s’en tirer beaucoup mieux qu’avec un match nul de 1-1. Le but encaissé tardivement est venu jeter de l’ombre sur un bon match des hommes de Popovic contre une des meilleures équipes du plateau.

« C’est dommage parce que nos joueurs ont été fantastiques aujourd’hui. L’ambiance générée par les jeunes dans le stade aussi. Ce fut un plaisir de jouer dans une atmosphère de fête du soccer. Nous avons créé plusieurs occasions de marquer contre un très bon club. C’était assez pour espérer gagner, mais nous devrons faire encore mieux. »

Le Fury (3-2-2) devra rapidement se remettre de sa déception d’avoir échappé des points contre le Red Bull (6-1-2) dans les derniers instants du match afin de se préparer à un autre adversaire coriace. Le North Carolina FC (4-1-3) sera le prochain visiteur de la Place TD dimanche après-midi.