L'entraîneur-chef du Fury d'Ottawa, Nikola Popovic

Le Fury retourne dans une ville où il a été malmené

Nikola Popovic espère que ses joueurs ont la mémoire longue.

Le Fury d’Ottawa retourne à Nashville, pour affronter le club de soccer professionnel de l’endroit. Le match aura lieu samedi soir.

Le Fury a déjà visité Music City, ce printemps. Ça ne s’était pas trop bien déroulé. Il a encaissé un cuisant revers de 4-1. C’était au début du mois d’avril.

«Je pense que notre niveau d’attention sera important dans le prochain match. Je me souviens que nous avons bien joué, la dernière fois contre Nashville, jusqu’à la 30e minute. Nous étions très bons et composés en faisant les choses que nous devions faire. Cependant, un manque de concentration leur a permis de marquer le premier but et ensuite tout a changé», raconte Popovic, dans un communiqué officiel de l’équipe.

Les choses ont bien changé, depuis, pour le Fury.

Le club de la capitale n’a pas subi la défaite une seule fois à ses huit dernières sorties.

Grâce au match nul de 0-0 du week-end dernier, contre Memphis, le Fury fait toujours partie des meilleures formations, en défensive, de la United Soccer League. Il a concédé seulement 11 buts en 13 rencontres.

À LIRE AUSSI :

Memphis arrache un verdict nul au Fury, qui reste invaincu [PHOTOS]

Il faudra quand même se méfier de Nashville, qui prépare sa montée en Major League Soccer, prévue pour 2020.

«Ces types d’équipes ont généralement deux joueurs de qualité pour chaque poste. Je pense que la deuxième équipe de Nashville est suffisamment qualifiée pour atteindre les séries éliminatoires de la USL. Vous devez éviter à tout prix ces erreurs de concentration.»