Le fury a encaissé un revers de 3-1, mercredi soir, sur la pelouse du FC Cincinnati.

Le Fury quitte sur une défaite

Julian de Guzman avait déclaré que c'était le « plus gros match de l'année » pour le Fury d'Ottawa. Le résultat n'a certainement pas été celui qu'il aurait souhaité.
Le club de soccer de la capitale a encaissé un revers de 3-1, mercredi soir, sur la pelouse du FC Cincinnati.
Dans un quatrième match consécutif, le Fury a obtenu plus de tirs que ses adversaires. Cette fois, il a dominé 19-10. Ça n'a clairement pas été suffisant.
« Je me sens très mal pour les gars, ce soir. Ils ont vraiment tout laissé sur le terrain. Nous avons peut-être commencé le match lentement. Nous n'avons pas été très prudents sur les séquences qui ont mené aux buts de nos adversaires. Le manque de concentration peut être attribué à la fatigue accumulée. Nous venons de compléter un très long voyage », a commenté de Guzman après la partie.
Le Fury croyait bien qu'il avait ouvert la marque dans la 15e minute. L'attaquant espagnol Sito Seoane a placé la balle dans le fond du filet, mais les officiels ont déterminé qu'il y avait eu hors-jeu.
Le FC Cincinnati, qui n'avait pas marqué un seul but en 215 minutes, a explosé par la suite. Il a inscrit trois buts de suite entre la 35e et la 57e minutes.
« Je suis très fier de la façon dont nous avons continué à nous battre. Dans la deuxième demie, les gars ont répondu à nos attentes. »
Steevan Dos Santos a privé Cincinnati et ses 20 000 supporters d'un jeu blanc quand il a complété une belle séquence, initiée par un coup de pied de coin de Gerardo Bruna.
Le Fury rentrera sous peu à la maison, mais ne pourra pas vraiment se reposer. Un autre gros match dans la course aux séries sera disputé ce dimanche, à la Place TD. Le club de réserve des Red Bulls de New York sera en visite.