Le directeur général du Fury, Julian De Guzman

Le Fury prolonge le contrat de Julian De Guzman

Julian De Guzman restera à la tête du Fury d’Ottawa pendant trois autres années. L’ancien joueur international devenu directeur général espère mener maintenant son équipe à un titre d’ici la fin de son nouveau contrat en 2021.

« Je vois le Fury comme un club qui aura alors gagné un trophée ou deux. Est-ce que ce sera en championnat canadien ou dans la USL ? Je ne peux pas faire par contre cette prédiction, a lancé de Guzman, mercredi, durant une conférence téléphonique.

«Je veux m’assurer que l’équipe connaisse du succès quand je partirai. Un peu le même genre de succès qu’elle avait connu en 2015 en atteignant à l’époque la finale de la NASL.»

C’était sa réponse à la dernière question de l’événement médiatique suivant l’annonce de sa prolongation de contrat. Un nouveau pacte de trois ans qui assure au Fury une stabilité au second étage.

Une entente qui permet aussi à Julian De Guzman de poursuivre son travail entamé à pareille date l’an dernier. À sa première saison complète en tant que DG, il a nommé Nikola Popovic, détenteur d’une licence UEFA Pro, en tant qu’entraîneur-chef. Mais surtout, il a mis en place une formation composée de plus de 60 % de joueurs canadiens que le principal intéressé a qualifié «d’au-dessus de la moyenne».

Le Fury a toutefois raté de justesse les éliminatoires dans ce qui s’avérait sa deuxième année dans la USL.

De Guzman dit travailler étroitement avec Popovic afin d’attirer quelques éléments clés en vue de la saison 2019. «Il y a de bonnes chances que nous pourrons ajouter une poignée de joueurs d’ici la nouvelle année, a-t-il dit.

«Des gars capables de faire la différence», a-t-il ajouté.

Le patron du Fury a donné quelques indices. D’abord pas question pour lui d’aller piger en Europe ou en Amérique du Sud.

«J’ai déjà appris que ça ne fonctionne pas toujours», a-t-il précisé.

Ce seront plutôt des joueurs ayant déjà connu du succès dans la USL.

«Des gars qui ont joué contre nous ici à Ottawa. Ils savent donc ce que nous pouvons offrir. Ils sont plus faciles à convaincre que de jaser au bout du fil avec une personne outre-mer.»

Julian De Guzman s’est joint au Fury en 2015 après une longue carrière sur la scène internationale. Il aura disputé 28 parties dans l’uniforme ottavien avant de devenir entraîneur-chef par intérim vers la fin de sa deuxième saison dans la capitale. Il a été confirmé en tant que DG en décembre 2017.

«Quand je suis venu ici à l’époque, je croyais que ça allait être un séjour de courte durée, a-t-il rappelé.

«Mais je suis tombé amoureux du Fury. D’abord comme joueur puis entraîneur et maintenant directeur général.»

L’édition 2019 foulera le terrain dès la dernière semaine de janvier lorsque le coup d’envoi sera donné au camp d’entraînement de l’équipe. Elle disputera son premier match lors du week-end du 8 au 10 mars.