Le Fury d’Ottawa mis du temps à se mettre en marche, mais il a effacé un déficit de deux buts pour soutirer un match nul de 2-2 aux Wanderers de Halifax pour passer en demi-finale du Championnat canadien de soccer avec une avance de 5-4 au total des deux matches.

Le Fury passe en demi-finale

L’enjeu était important, mais pendant 45 bonnes minutes, le Fury d’Ottawa n’a pas répondu « présent ».

Pendant cette première demie, l’équipe locale a redonné espoir aux Wanderers de Halifax dans ce duel des quarts de finale du Championnat canadien de soccer.

Profitant de cafouillages défensifs du Fury, l’équipe de la CPL a marqué les deux premiers buts. Elle n’avait qu’à tenir le coup pour passer au prochain tour, mais le Fury a pu se sortir du pétrin en marquant les deux buts suivants pour soutirer un match nul de 2-2 devant une foule énergique de 4443 spectateurs à la Place TD.

Comme les Ottaviens avaient remporté le premier duel 3-2 à Halifax il y a deux semaines, ils ont éliminé les Wanderers 5-4 au total des buts. Ils auront maintenant rendez-vous avec le FC Toronto en demi-finale. Le premier match se tiendra à Ottawa le 7 août avec le match retour dans le stade du club de la MLS le 14 août.

Le club de la USL a sauvé son honneur en se faufilant devant les Wanderers de justesse. À la mi-temps, l’entraîneur-chef Nikola Popovic n’entendait pas à rire. Clairement, les visiteurs avaient été la meilleure équipe sur le terrain jusque là.

Mais dès la reprise du jeu, il a fait deux changements qui ont relancé son club. Il a remplacé le défenseur Nana Attakora par Dakota Barnathan, mais c’est surtout la rentrée de Wal Fall à la place de Thiago De Freitas qui a rapporté des dividendes.

« Fall n’a joué que 45 minutes, mais il a assurément été le joueur du match. Il est rentré dans le jeu. Il a calmé des choses. Il a trouvé les lignes de passe. Il a pu alimenter Carl Haworth, Christiano François et Charlie Ward. Tout d’un coup, nos jeux ont débloqué. »

Popovic n’a d’ailleurs pas compris pourquoi son équipe a été aussi amorphe pour protéger son avance dans ce deuxième duel contre les Wanderers. Ceux-ci arrivent de la Colombie-Britannique où ils ont joué samedi et ils ont été perdants dans leurs cinq derniers matches.

« Nous avons joué notre pire demie de la saison. Nous étions méconnaissables. Il fallait revenir à ce que faisions depuis le début de la saison. C’est tout ce qu’il fallait. Nous devions reprendre la possession du ballon et chercher les espaces libres en créant du mouvement. Nous n’avons pas fait ça en première demie, mais nous y sommes revenus dans la deuxième demie et nous étions carrément le seul club sur le terrain à ce moment-là. »

Malgré un horaire chargé qui a forcé les Wanderers à jouer des matches aux trois jours depuis deux semaines, la troupe de Stephen Hart a multiplié les occasions de marquer dans la première portion du match. Thomasz Skublak a ouvert la marque à la 31e minute, puis Luis Perea a doublé cette avance à la 43e minute. Pendant quelques instants, Halifax a pris l’avance 4-3 au total des buts, mais le Fury a répliqué immédiatement dans les arrêts de jeu avant la fin de la première demie.

Encore Haworth

Un lancer franc de Carl Haworth a été dévié par la tête d’Onua Obasi. Les locaux ont donc pu respirer avant de rentrer au vestiaire.

À la 66e minute, Christiano François a créé l’égalité avec un but spectaculaire sur une autre passe de Haworth pour redonner une avance de 5-4 aux Ottaviens. Il a failli ajouter un autre but après la 90e minute de jeu, mais son tir sur une descente à deux contre un a touché le poteau de plein fouet.

Même s’il a dû se contenter d’un verdict nul, le Fury a passé son premier test du Championnat canadien sans avoir à utiliser Maxim Tissot mercredi soir.

Le Gatinois devait jouer un maximum de 15 minutes par mesure préventive. Finalement, c’est Jamar Dixon a qui a représenté le dernier changement du match à la 80e minute.

+

Prochaine étape du championnat canadien : le FC Toronto

Les clubs de la CPL ont été coriaces dans la ronde des quarts de finale du Championnat canadien de soccer.

Le Fury a obtenu son laissez-passer pour la demi-finale contre le FC Toronto en battant les Wanderers de Halifax 5-4 au total des deux matches.

L’Impact de Montréal a eu besoin d’un pénalty d’Ignacio Piatti mercredi pour vaincre le York 9  par un but (1-0 et 2-2) au total des deux matches et le Cavalry de Calgary était même en avance 1-0 contre les Whitecaps de Vancouver à 23 h.

Qui sait ? L’Impact affrontera peut-être lui aussi un club de la CPL en demi-finale.

Pour l’Ottavien Zachary Sukunda des Wanderers, les deux matches contre le Fury ont démontré que le niveau de jeu de la CPL n’a rien à envier à celui de la USL.

« Il suffit qu’à regarder la liste des entraîneurs des clubs de notre ligue ainsi que la liste des joueurs pour comprendre que notre ligue est bien réelle et bien compétitive. Nous avons livré une belle performance ce soir contre un bon club de la USL », a dit celui qui a fait ses débuts dans le championnat national à l’âge de 24 ans mercredi.

Carl Haworth, capitaine du Fury, n’avait pas tout à fait la même analyse.

« Nous avons été mis sous pression ce soir pendant quelques moments, mais je trouve que le score combiné de 5-4 est flatteur pour eux parce que nous avons contrôlé la majorité des deux matches, mais c’est la magie de cette compétition. Tout peut arriver. Nous avons déjà été dans la position d’Halifax quand nous avons battu Vancouver et Toronto. C’est facile de se motiver pour ce genre de compétition nationale. »

Dans la prochaine ronde, l’entraîneur-chef Nikola Popovic veut que son équipe se permette de rêver contre un club de la MLS. Le FC Toronto est champion en titre et il a même accédé à la finale de la Ligue des Champions de la Concacaf, mais Popovic pense que dans une courte série de deux matches, son club a tous les éléments pour se fixer des grands objectifs.

« Nous avons des joueurs de qualité. Nous avons un groupe capable de nous permettre de rêver à une finale. »