L'entraîneur du Fury,  Paul Dalglish

Le Fury obtient un test contre l'Impact

Paul Dalglish a levé le ton plus d'une fois. Pas qu'il n'aimait pas l'intensité de ses joueurs à l'entraînement. Au contraire.
« C'est probablement le meilleur groupe que j'ai eu l'occasion de diriger dans ma carrière. Un groupe déjà très uni et qui croit en ses moyens », a expliqué l'entraîneur-chef écossais du Fury d'Ottawa, mardi après-midi, à sa sortie du terrain du Centre R.A.
Le nouveau club de la United Soccer League (USL) se retrouve dans la septième et dernière semaine de son camp d'entraînement. Son premier match régulier est prévu le 1er avril au Missouri contre le Saint Louis FC.
« Je suis très impatient à l'idée d'entamer la saison », a avoué Dalglish.
« Ce groupe peut se rendre très loin. Les amateurs auront droit à une équipe qui donne tout. C'est une formation de cols bleus, qui travaillera sans relâche. Les gens vont les aimer ces joueurs. »
En attendant, le Fury disputera une dernière joute hors-concours. Un match contre l'Impact à Montréal qui aura lieu ce vendredi derrière des portes closes.
« Cette partie s'est ajoutée à l'horaire à la dernière minute, a expliqué Dalglish. Elle se déroulera en privé. Elle nous permettra de corriger le tir sur ce que nous avons vu lors de nos sorties précédentes. »
Sa troupe a peiné à terminer ces derniers matches. « Nous jouons très bien lors des 70 à 75 premières minutes de jeu. Ce sont les 15 dernières minutes qui ont été problématiques. Nous paraissons fatigués », a analysé le coach.
« Il faut dire que nos adversaires lançaient plusieurs nouveaux joueurs reposés dans la mêlée tandis que nous choisissions de conserver les mêmes joueurs sur le terrain. Nous nous sommes fait passer sur le corps. Je m'attends à mieux lors de notre dernier match hors-concours. »
Dalglish disait ignorer si l'Impact optera ou non pour un alignement de réservistes.
« Je suis simplement heureux que nous puissions avoir une dernière partie avant de commencer la saison régulière », a-t-il dit, lui qui entamera sa deuxième saison à la barre du Fury.
Ce dernier a apporté plusieurs changements durant l'hiver. Une dizaine de nouveaux visages a été greffée à l'alignement.
« Je fais partie de ces nouveaux joueurs », a souligné le défenseur irlandais Shane McEleney.
« Une belle camaraderie s'est déjà installée au sein de cette équipe. Nous avons connu de bons matches hors-concours, surtout lors de notre séjour en Floride où nous avons été invaincus. Ça serait bien de terminer ça avec une victoire. »
Surtout que l'Impact, c'est un club de la MLS, le gros circuit de soccer en Amérique du Nord.
« C'est la ligue dans laquelle plusieurs de nos joueurs aspirent évoluer un jour, a rappelé McEleney. Quand tu as la chance d'affronter une de ses équipes, tu en profites (...) Puis, ça sera un bon test pour nous avant de commencer notre saison. »