John Pugh a profité de l'occasion pour rappeler que son équipe restera indépendante. Le Fury ne devient pas le club-école de l'Impact.

Le Fury hébergera les espoirs de l'Impact

L'Impact de Montréal met la clé dans son club-école. Elle enverra maintenant certains de ses plus beaux espoirs à Ottawa.
L'organisation montréalaise a confirmé vendredi les rumeurs qui circulaient depuis quelques semaines. L'aventure du FC Montréal, qui évoluait dans la United Soccer League (USL), est terminée.
Une entente d'affiliation a été conclue avec le Fury, qui jouera justement dans ce circuit en 2017 après avoir passé les trois saisons précédentes dans la NASL. « Tout le monde va sortir gagnant de ce partenariat », a soutenu le propriétaire de l'équipe de la capitale nationale, John Pugh, lors d'une entrevue téléphonique.
Ce dernier se trouvait en Floride, sites des assises de la USL. Il a passé une dizaine de minutes au bout du fil à insister que sa formation va demeurer « indépendante ».
Que le Fury ne devient pas le nouveau club-école de l'Impact, qui a atteint le carré d'as de la MLS en 2016.
« Ce n'est pas ce genre de relation que nous aurons », a-t-il répété.
Combien de ces espoirs aboutiront à Ottawa ? Deux ou trois ? Ou plutôt cinq ou six ? Le mystère plane à ce sujet.
« Des détails restent à finaliser », a reconnu Pugh.
L'entraîneur-chef Paul Dalglish participera à certaines activités du camp d'entraînement de l'Impact. Il pourra épier ces espoirs en question à la fin de l'hiver.
« Nous allons demeurer une équipe indépendante, a soutenu Pugh. Ceux qui suivent nos activités attentivement savent que nous avons déjà 14 joueurs sous contrat et que notre entraîneur-chef continue à recruter des joueurs (...) D'autres clubs de la USL possèdent un partenariat similaire avec des équipes de la MLS. »
L'entente d'affiliation liant les deux organisations prévoit aussi un match amical en 2017.
Ce ne sera pas la première fois que le Fury affrontera un club de la MLS. Il avait même vaincu les Whitecaps de Vancouver en mai devant plus de 9000 spectateurs à la Place TD.
Pugh croit que la visite de l'Impact pourra attirer encore plus de gens au stade. Il a rappelé que les partisans de l'équipe ont toujours rêvé d'une partie entre Ottawa et Montréal depuis les débuts du Fury en 2014.
Mais les deux formations n'ont jamais eu l'occasion de croiser le fer lors du championnat canadien Amway.