Carl Haworth a hérité d’un carton jaune dans les arrêts de jeu. Ce cinquième carton de la saison va lui valoir un match de suspension dimanche quand le Fury d’Ottawa recevra l’Athletic de Hartford.

Le Fury gagne en prolongation

Il fallait que le Fury d’Ottawa rentre à la maison pour renverser la vapeur.

Avec enfin un peu de chance de son côté, il a mis fin à sa séquence de quatre revers consécutifs quand Wal Fall a profité d’un pénalty à la 90e minute de jeu pour renverser les Rowdies de Tampa Bay 1-0 devant une foule annoncée à 3200 spectateurs à la Place TD mercredi soir.

Quelques secondes plus tôt, Chris Mannella venait de se faire projeter au sol dans la surface de réparation pendant qu’il était en possession du ballon. L’arbitre a hésité longuement et a même laissé aller le jeu un moment avant de prendre la difficile décision d’accorder un pénalty aux locaux en fin de match.

Fall a pris le tir et n’a pas raté son coup. Une minute plus tard, il était expulsé avec son deuxième carton rouge du match. Le Fury a résisté aux puissants Rowdies dans les quatre minutes de temps ajouté. L’unique marqueur du match se disait un homme soulagé après la victoire.

«Je viens de vivre les 60 ou 90 secondes les plus folles de ma carrière entre mon but et mon expulsion. On ne voit pas ça souvent, vivre un tel haut, suivi d’un tel bas en aussi peu de temps, mais c’est tout un soulagement de mettre trois points en banque au lieu d’un seul après quatre revers de suite. Nous ne nous attendions pas à ça (en perdre quatre de suite), mais nous méritions les trois points aujourd’hui parce que nous avons disputé un de nos meilleurs matches contre une des puissances de la ligue. L’arbitre a mis du temps avant de nous accorder un pénalty, mais il a pris la bonne décision. Il nous en devait une après quelques appels manqués.»

La victoire va permettre au Fury (11-8-9) de conserver son huitième rang dans la conférence. Les Rowdies (15-6-8) ont déjà occupé la tête du classement, mais ils ont glissé en quatrième place après la défaite dans un match où ils ont été dominés 9-3 au chapitre des tirs.

«Nous avons été la meilleure équipe sur le terrain comme nous l’avons été pendant quelques matches de notre série de défaites. Le soccer tient à bien peu de choses. Il faut parfois un peu de chance pour faire basculer une défaite en victoire. Le match à Atlanta en a été un bon exemple. Nous avions obtenu 17 tirs et nous n’avions pas gagné», a expliqué l’entraîneur-chef Nikola Popovic.

Contrairement à Wal Fall qui se montrait soulagé d’être enfin récompensé pour ses efforts, Popovic disait ne pas ressentir cette émotion.

«Nous ne sommes pas soulagés. Nos joueurs donnent toujours le meilleur d’eux-mêmes. Nous allions nous en sortir. Je ne suis pas surpris. C’est facile de pointer du doigt pendant des défaites, mais nous savions qu’en continuant de nous battre, nous finirions par gagner», a-t-il dit pendant que dans le vestiaire, la musique était beaucoup plus forte qu’à l’habitude.

Le Fury n’a pas volé les trois points. Il avait l’air du club de quatrième place sur le terrain mercredi et les Rowdies ressemblaient au club de huitième place.

Deux suspensions, un gros défi

Les Ottaviens auront toutefois des obstacles à contourner pour amorcer une série gagnante dès dimanche lors de la visite de l’Athletic de Hartford.

Avec son carton rouge, Fall sera suspendu au moins un match. Puis en raison d’une accumulation de cartons jaunes, le capitaine Carl Haworth va aussi sauter le duel de dimanche alors qu’Onua Obasi a quitté le match en raison d’une blessure mercredi.

Christiano François devrait être rentré d’Haïti pour venir donner un coup de pouce, mais il n’y a rien de certain encore. Enfin, Mour Samb n’était pas disponible pour le match contre les Rowdies. Le franc-tireur s’approche d’un retour au jeu.