Toronto a été en mesure de stopper toutes les attaques du Fury, qui s’est incliné 3-0 devant la formation de la MLS.

Le Fury éliminé du championnat canadien

Le Fury s’est buté à un mur appelé Toronto FC, mercredi soir, lors du match retour de la demi-finale du championnat canadien de soccer. Du même coup, son parcours dans le tournoi a pris fin.

Ottawa a subi une défaite de 3-0, cédant deux fois en fin de partie. Il avait déjà encaissé un revers de 1-0, la semaine précédente, lors du premier affrontement entre les deux équipes ontariennes.

La formation du Serbe Nikola Popovic n’a jamais été capable de générer une attaque menaçante. Les statistiques en disent long à ce chapitre.

Le Fury a été dominé 12-5 dans les tirs au but. Aucun de ses ballons n’était cadré.

Ajoutez à cela que le club de la USL devait se débrouiller sans l’arrière gauche Onua Obasi, suspendu en raison d’une accumulation de cartons jaunes. Déjà que l’équipe était privée de son capitaine et attaquant Carl Haworth.

Le jeune Ayo Akinola a rendu la tâche du Fury encore plus difficile en marquant à la 36e minute pour donner l’avance 1-0 aux champions en titre de la MLS et du championnat canadien.

L’attaquant du Toronto FC avait vu son premier tir être stoppé par le défenseur Jérémy Gagnon-Laparé, qui disputait un premier match avec le Fury depuis le Soccer Bowl en 2015. Il a toutefois profité du rebond pour toucher la cible.

Toronto a fait appel à une de ses vedettes lors de la première demie. Jozy Altidore a entamé le match sur le gazon tandis que les deux autres étoiles, Sebastian Giovinco et Michael Bradley, ont passé la soirée au banc.

Ottawa a accordé des buts à la 76e minute puis 84e minute. Jordan Hamilton et Jonathan Osorio ont battu le gardien Maxime Crépeau. Est-ce que la fatigue a rattrapé les visiteurs ?

Le Fury disputait un quatrième match en 12 jours.

Son horaire de fou va se poursuivre avec la visite du Louisville City, samedi après-midi, à la Place TD. Il lui reste 15 parties régulières au calendrier de la USL.