Devant le filet, la recrue Callum Irving aurait aimé lancer sa carrière avec le Fury sur une note victorieuse, mais il avait déjà tourné la page.

Le Fury aura les mains pleines en Floride

Paul Dalglish n'a pas mâché ses mots lorsqu'il a présenté sa nouvelle mouture du Fury d'Ottawa pour sa première saison dans la USL.
Il n'a pas l'intention de jouer aux touristes pendant les festivités du 150e anniversaire du Canada. Il souhaite que son club fasse partie des célébrations en gagnant un championnat, rien de moins. Or, le Fury a connu un faux départ à son premier match à St-Louis samedi dernier en se faisant compter deux buts dans les 10 premières minutes de jeu pour finalement s'incliner 3-2.
Une semaine plus tard, son club aura fort à faire pour signer une première victoire à son deuxième test puisqu'il va rencontrer les Rowdies de Tampa Bay en Floride. Le Fury connaît bien les Rowdies. Les deux équipes ont quitté la NASL pour se joindre à la USL cette année. Ils ont d'ailleurs remporté aisément leurs deux premiers matches de la saison.
Ce duel sera une bonne unité de mesure pour l'équipe ottavienne qui aspire aux grands honneurs de la USL. L'entraîneur Paul Dalglish en est bien conscient. « Notre début de saison n'est pas de tout repos. Nous nous entraînons sur un terrain aux dimensions non conventionnelles dans un dôme depuis des semaines. Nos cinq derniers matches avaient été joués dans des dômes. Puis, nous commençons l'année sur la route contre deux clubs qui veulent accéder à la MLS. St-Louis et Tampa Bay ont investi beaucoup d'argent dans leurs clubs, mais il faut les affronter à un moment où l'autre de la saison. Dans cette ligue, il faudra surtout gagner nos matches à domicile tout en allant gruger des points à l'étranger. »
Les Rowdies sont invaincus après deux matches, mais Dalglish croit qu'ils n'ont pas encore affronté une grande opposition. « Ils ont gagné contre des clubs-écoles de la MLS. Nous offrirons une opposition différente. »
Depuis son arrivée avec le Fury en 2016, Dalglish a répété qu'il souhaitait instaurer un système de jeu axé sur l'offensive. Il n'a pas eu les outils pour le faire l'an dernier en raison des multiples blessures. Son club a ouvert sa saison avec deux buts à St-Louis. C'est au moins ça de gagner.
« Nous espérons compter beaucoup de buts, mais ne voulons pas en donner autant que samedi dernier. Nous avons connu un départ décevant. Nous avons creusé notre propre tombe, mais j'ai aimé le caractère de nos joueurs qui ont voulu s'en sortir. Quelques décisions ou non-décisions ont joué contre nous. Il ne sert à rien de se morfondre avec ça. C'était déjà le deuxième match de St-Louis. Ils n'avaient pas été bien convaincants à leur premier match. C'était notre premier match. Nous rebondirons, car j'ai vu des signes très encourageants après les 10 premières minutes de jeu. »
Devant le filet, la recrue Callum Irving aurait aimé lancer sa carrière avec le Fury sur une note victorieuse, mais il avait déjà tourné la page. « Les buts accordés étaient des conséquences directes de nos erreurs. Quand nous aurons corrigé le tir, nous éliminerons ces buts. Par contre, nous avons compté deux fois et je pense qu'il faudra s'attendre à ça de nous. »
Irving dit ne pas avoir été très occupé devant sa cage samedi dernier. En revanche, il a fait face à des tirs de qualité. « Nous avons donné peu de chances de compter, mais celles que nous avons accordées étaient grandioses. »
Le jeune gardien souhaite maintenant avoir le départ à Tampa Bay pour faire oublier sa première prestation au plus vite. « J'ai hâte de commencer le prochain match. Tampa Bay a établi des standards élevés pour son club. C'est le genre de match qui peut démontrer que nous sommes aussi forts qu'eux. »