Le défenseur Nana Attakora donne un coup de tête dans un match contre l’Union de Philadelphie samedi dernier.

Le Fury attend encore ses attaquants

Dans une semaine, le 9 mars, à Charleston en Caroline du Sud, le Fury d’Ottawa donnera le coup d’envoi à sa sixième saison dans les rangs professionnels.

L’entraîneur-chef Nikola Popovic peaufine toujours sa formation en Floride où un dernier duel est prévu contre une équipe islandaise samedi, mais à une semaine du grand jour, le Fury n’a toujours pas obtenu de renforts d’équipes de la MLS pour venir combler ses besoins les plus pressants.

Si la saison devait commencer demain, le Fury n’aurait qu’un seul attaquant établi dans la USL et un seul gardien d’expérience.

Alors que le Fury s’entraîne depuis quatre semaines maintenant, les nouveaux arrivants vont commencer à manquer de temps pour s’adapter à leur nouvel environnement, mais le directeur général Julian De Guzman assure que les renforts arriveront très bientôt.

« C’est un travail en constante évolution, mais nous devrions pouvoir annoncer quelque chose en fin de semaine. Au plus tard, nous serons fixés d’ici mardi », a avancé De Guzman, qui cherche à ajouter encore quatre ou cinq joueurs à sa formation.

À LIRE AUSSI

Le Fury en Floride sans véritable marqueur

La majorité de ces joueurs seront des « marqueurs de buts ». De Guzman a négocié avec les trois équipes canadiennes de la MLS afin d’obtenir des prêts, mais pas n’importe qui.

« Nous pensons que les joueurs qui nous seront prêtés seront définitivement capables de nous aider en s’intégrant au mélange de notre équipe. Je suis très content de ce que nous avons pu soutirer aux équipes de la MLS. Est-ce qu’il s’agira du portrait final de notre club ? Peut-être pas, mais nous serons mieux outillés pour affronter la saison », dit-il.

La fenêtre des transferts de joueurs internationaux est encore ouverte jusqu’au début du mois de mai au Canada et aux États-Unis.

En attendant, Christiano François est le seul élément sûr à l’attaque du Fury et celui-ci a déjà marqué un premier but dans un revers de 2-1 contre l’Union de Philadelphie samedi dernier.

Face à un club de la MLS qui disputait son dernier match avant d’entamer sa saison, Julian De Guzman a aimé ce qu’il a vu de sa troupe.

« Ils ont utilisé deux formations, dont leur onze partant. J’ai vu plusieurs choses positives de notre équipe dans ce match. Les nouveaux joueurs ont répondu aux attentes : Wal Fall, Charlie Ward et Thiago De Freitas. Christiano François a compté un but de toute beauté en déjouant trois joueurs. Nous avons effectué une quinzaine de passes pour préparer son but. Ce sont des choses que nous n’avons pas vues l’an dernier. »

Ouverture dans le froid ?

Après son premier match en Caroline du Sud, le Fury va rester au chaud pour son deuxième match en Alabama. Son troisième match sera disputé à Ottawa le 6 avril contre le Nashville SC.

De Guzman espère qu’il ne fera pas aussi froid qu’au match de la Ligue des champion du FC Toronto plus tôt cette semaine où les représentants du Canada ont livré un match nul de 1-1 à l’Atletico. Il faisait -10 °C quand le match a commencé au BMO Field.

« Ça m’est arrivé de jouer des matches dans cette température quand j’étais en Allemagne et au Canada. Ce n’est rien de plaisant. Les tacles font mal, mais c’est encore pire quand tu es sur les lignes de côté à essayer de rester au chaud. Je ne nous souhaite pas ça en avril, mais pour nous, qui aurons l’habitude de nous entraîner au froid, ça pourrait être un avantage de jouer contre un club qui s’entraîne au chaud. »