Le Fury va participer aux séries de la USL pour la première fois depuis son entrée dans cette ligue il y a trois ans. Les dernières séries de l’équipe ottavienne remontent à 2015 à l’époque où ils avaient atteint la finale de la NASL contre le Cosmos de New York.

Le Fury assure sa place dans les séries

Il a joué avec le feu, mais le Fury d’Ottawa jouera du soccer des séries éliminatoires pour la première fois depuis 2015.

Mardi soir, à Kansas City, même s’il avait eu l’avantage d’un joueur sur le terrain depuis la mi-temps, il a laissé filer une avance de 1-0 avec cinq minutes à faire au match contre les Rangers de Swope Park.

Heureusement, Kevin Oliveira a réparé les pots cassés en marquant un but crucial à la 90e minute de jeu pour donner une victoire de 2-1 aux Ottaviens.

Mieux encore, cette victoire in extremis assure pratiquement la présentation d’un match de premier tour des séries de la USL à Ottawa.

Les détenteurs des septième et huitième positions de la conférence de l’Est de la USL vont accueillir les équipes de 9e et 10e place à domicile. Avec deux matches à jouer, le Fury (14-9-9) occupe la huitième place avec 51 points. Il a deux points de retard sur le North Carolina FC (53) en septième place, mais un coussin confortable de neuf points sur le Saint-Louis FC (42 points), qui se retrouve au neuvième rang avec trois matches à jouer.

« Nous avons joué un très bon match. Nous n’avons eu qu’un seul moment où nous avons manqué de concentration et ç’a occasionné un but. Par contre, ce club croit en ses moyens et il a été capable de se battre jusqu’à la fin et d’aller chercher le but gagnant. Ce club ne cesse jamais de pousser. Nous sommes dans les séries. C’est bien, mais il ne faut pas se contenter de ça. Nous sommes sérieux dans notre démarche. Il faudra jouer avec l’intention de gagner chacun des matches qui nous restent à jouer », a expliqué l’entraîneur-chef Nikola Popovic, qui avait justement mené les Rangers à la finale de la USL en 2017 à l’époque où il dirigeait un certain... Kevin Oliveira !

Domination 

Les visiteurs ont été en parfait contrôle de la rencontre, surtout à partir du moment où un défenseur des Rangers (6-18-8) a été expulsé du match à la mi-temps après avoir reçu son deuxième carton jaune. Rennico Clarke venait de placer une main sur le ballon dans la surface de réparation pour donner un pénalty à Wal Fall, qui n’a pas raté l’occasion pour inscrire son 10e but de la saison.

Le Fury a mené le match 16-4 dans les tirs vers le filet et 9-1 dans les tirs cadrés. Le gardien John Pulskamp a cependant changé la donne en multipliant les arrêts clés, surtout aux dépens de Kevin Oliveira. Ce manque d’opportunisme a failli coûter quelques points.

À la 85e minute, Ze Pedro a donné la frousse au Fury en profitant d’une sortie hasardeuse de Callum Irving pour facilement lui passer un ballon par-dessus la tête et créer l’égalité 1-1, mais Oliveira a enfin été récompensé pour ses efforts en fin de rencontre en plaçant finalement un ballon dans le fond du filet adverse.

Pour la première fois depuis des lunes, le Fury a amorcé le match avec son trio le plus dangereux de la première moitié de saison à l’attaque : Kevin Oliveira, Mour Samb et Christiano François.

Hadji Barry a même amorcé le match sur le banc même s’il retournait à l’endroit même où il avait gagné le titre du joueur le plus utile des Rangers en 2018 avec une récolte de 19 buts. Barry a remplacé Mour Samb à la 57e minute. Il a eu ses occasions lui aussi sans pouvoir marquer contre son ancienne formation.

Un dernier à la Place TD

Les Ottaviens vont disputer leur dernier match à la Place TD dimanche contre le Steel de Bethlehem. Ils vont ensuite terminer leur saison la semaine suivante avec un dernier match sur la route à Charlotte, un autre club exclu des séries de la USL.

Techniquement, Ottawa a encore des chances de terminer au sixième rang de sa conférence.