Le Fury a eu l'avantage 22-8 au chapitre des tirs au but, dont 7-4 au niveau des tirs cadrés, dimanche à la Place TD. Mais le FC St-Louis s'est montré plus opportuniste.

Le Fury arrache un autre point

Pour un deuxième match de suite à la Place TD, le Fury d'Ottawa a ouvert le pointage. Pour un deuxième match de suite, il a laissé filer cette avance en deuxième demie. Encore une fois, il a terminé son duel sur une note excitante en marquant dans les derniers instants. À nouveau, ça n'a pas été suffisant pour l'emporter et il a dû se contenter d'un verdict nul de 2-2 contre le FC St-Louis dimanche.
Le point a gardé le Fury (7-9-9) à cinq points d'une place dans les séries éliminatoires, mais ne lui a pas permis de gagner du terrain au classement. Avec sept matches à jouer en saison régulière, dont les deux prochains sur la route, le temps commence à manquer aux hommes de Julian De Guzman.
« Il y a beaucoup de positif à retenir de ce match et je suis content de voir cela, mais évidemment, nous ne sommes pas satisfaits du résultat. Il faut faire mieux lorsque nous prenons l'avance. Avec le temps, c'est quelque chose qui va se produire même si je suis conscient que ce temps commence à nous manquer. Nous avons des joueurs matures. Ce sont des professionnels. J'ai confiance qu'ils peuvent nous amener à la victoire », a dit l'entraîneur, qui cherche toujours un premier gain cinq matches (0-2-3) après avoir remplacé Paul Dalglish à la tête du club.
La rencontre avait bien débuté pour les 4059 partisans qui avaient choisi de venir braver la pluie. À la 38e minute, le défenseur Jonathan Barden a déjoué une série de joueurs du FC St-Louis avant de placer le ballon derrière Devala Gorrick, le premier gardien de l'histoire du Fury. Ce « bijou » va sûrement se retrouver dans les jeux de la semaine de la USL.
Seth Rudolph a toutefois ramené les deux équipes à la case départ à la 65e minute à l'aide d'un spectaculaire coup de pied d'une trentaine de verges. Milan Petrosevic a ensuite donné une avance de 2-1 aux visiteurs à la 78e minute. Le FC St-Louis (8-11-7) allait filer vers la victoire même si le Fury avait dominé presque tout le match, mais dans les dernières minutes de jeu, Sito Seoane a été accroché par derrière et l'officiel a accordé un pénalty aux locaux.
Désigné par l'entraîneur pour prendre le tir de pénalité à la 88e minute, Steevan Dos Santos a profité de l'occasion pour inscrire son quatrième but à ses quatre derniers matches.
Le Fury a eu l'avantage 22-8 au chapitre des tirs au but, dont 7-4 au niveau des tirs cadrés, mais encore une fois, l'adversaire aura été plus opportuniste.
L'histoire commence à se répéter pour le Fury. Jonathan Barden connaît la chanson. 
« Je pense que nous avons très bien joué. Nous avons appliqué le plan de match à la lettre. Nous avons créé une multitude de chances de marquer. Malheureusement, nous n'avons pas réussi à convertir ces chances tout en accordant deux buts sur leurs deux seules véritables chances de compter. Nous en avons fait assez pour gagner ce match, mais nous n'avons pas marqué assez de buts », a dit l'auteur du premier but local.
Le Fury va disputer son prochain match à Rochester samedi prochain.