Le fury affrontera le club de réserve du Atlanta United, samedi soir.

La lumière au bout du tunnel

Le Fury d’Ottawa a peut-être trouvé l’adversaire parfait pour freiner leur séquence perdante.

Trois jours après l’échec en Caroline du nord, la troupe de Nikola Popovic poursuit sa mini-tournée des États du sud. Elle affrontera le club de réserve du Atlanta United, samedi soir.

Dans la United Soccer League (USL), les clubs affiliés aux organisations de la Major League Soccer (MLS) ne sont pas toujours les plus menaçantes. Celui d’Atlanta semble particulièrement vulnérable. Elle a gagné un seul de ses 10 derniers matches. Sa défensive semble poreuse. Elle a encaissé 28 buts en 14 parties, cette saison.

«Nous n’avons pas beaucoup d’ajustements à apporter. Nous avons obtenu plusieurs chances de marquer lors de notre dernière partie. Je crois que nous sommes sur la bonne voie», explique Popovic.

Ce dernier a quand même connu une bonne semaine. Il a mérité le titre d’entraîneur par excellence, en mai dans la USL.

«Il faudra quand même se montrer plus équilibrés, en défense. Il faudra adopter une attitude plus agressive, de façon à remporter un plus grand nombre de duels. Ça devient encore plus important lorsque nous avons des coups de pieds de coin et des coups francs.»

«Il faudra également faire attention. Nous avons perdu trop de ballons dans des zones dangereuses.»

Il s’agira du deuxième duel, cette saison, entre les deux équipes. Lorsque Atlanta United est passé à la Place TD, le Fury a obtenu une victoire de 2-0. Steevan Dos Santos et Carl Haworth avaient marqué les buts, dans un match où Maxime Crépeau n’avait rien laissé passer.