Des fans, qui se trouvaient dans une section réservée aux fans du club visiteur dans les gradins du côté nord, ont allumé une fusée éclairante, avant de la lancer sur le terrain.

Incendie à la Place TD: les ultras du TFC sous pression

Les propriétaires du Toronto FC ont réagi de manière forte. Les ultras qui ont été responsables du début d’incendie à la Place TD, mercredi soir, ont perdu tous leurs privilèges.

En fait, tous les groupes de supporters connus de la direction ont perdu leurs privilèges, pour une durée indéterminée, à compter de maintenant.

Le président du club, Bill Manning, a émis un court communiqué en fin de journée, jeudi.

« Les événements impliquant des supporters du TFC à Ottawa, hier, sont carrément inacceptables. Par leurs actions, ces gens ont mis d’autres spectateurs en danger. Puisqu’il s’agit d’incidents très sérieux, nous n’avons pas le choix de suspendre tous les groupes reconnus de supporters. Nous allons réviser de façon sérieuse notre programme de supporters », a-t-il annoncé.

Les incidents sont survenus dans la deuxième demie d’un match de Championnat canadien remporté 1-0 par le TFC contre le Fury.

Des fans, qui se trouvaient dans une section réservée aux fans du club visiteur dans les gradins du côté nord, ont allumé une fusée éclairante, avant de la lancer sur le terrain. Ils ont ensuite allumé un feu d’artifice, ce qui a provoqué une explosion sonore dans le stade. Des employés de sécurité sont intervenus, armés d’extincteurs, pour éteindre un début d’incendie.

Les policiers qui se trouvaient au parc Lansdowne ont complètement évacué la section. Tous les supporters torontois ont été chassés du stade.

Le service de police d’Ottawa souhaite maintenant identifier les individus qui ont fait entrer les fusées et les feux dans le stade. Des accusations criminelles pourraient éventuellement être déposées contre eux.

Dans la foulée de cet événement, l’Ottawa Sports and Entertainment Group (OSEG) pourrait imposer de nouvelles et plus sévères mesures de sécurité à la Place TD.