Malgré tout son talent, Hadji Barry sera intégré graduellement à la formation partante du Fury. Il devra d’abord apprivoiser le système de jeu et apprendre à connaître ses coéquipiers.

Hadji Barry: une rentrée hautement anticipée

Il y a de la fébrilité dans l’air à la Place TD depuis quelques jours.

Le Fury vient de s’approprier du meilleur marqueur de son histoire. Hadji Barry débarque à la Place TD avec une feuille de route impressionnante de 31 buts en 60 matches de la USL. Le Guinéen/Américain va faire ses débuts vendredi soir pour la visite du Legion de Birmingham.

Huit ans se sont écoulés depuis que le gardien Callum Irving est sorti du soccer d’académie. Jamais il n’a fait partie d’un club avec un marqueur aussi redoutable.

« C’est un gros luxe. Une fois seulement, à ma première année professionnelle avec les Toros de Rio Grande Valley, nous avions eu un joueur similaire à Hadji qui était arrivé à peu près au même moment de la saison. Ruben Luna avait marqué presque 10 buts pour terminer l’année. Ça nous avait permis de remonter le classement (en 2e place de la conférence) et de bien amorcer les séries. »

Pour Irving, natif de la Colombie-Britannique, la moyenne de 0,52 but par match de Barry représente l’équivalent d’un compteur de plus de 45 buts dans la LNH. Il est modeste parce qu’il se compte plus de buts dans un match de hockey qu’un match de soccer où les blanchissages sont communs.

Les partisans qui se pointeront à la Place TD vendredi soir devront toutefois s’armer de patience. L’entraîneur-chef Nikola Popovic devra résister à sa tentation de lui donner un premier départ. Barry devrait plutôt faire ses débuts vers la fin du match.

« Il n’est pas prêt à jouer un match complet. Il n’a pas joué depuis le mois de mai. Il n’a fait que trois entraînements avec nous. Il doit comprendre notre système de jeu et commencer par apprendre les noms de ses nouveaux coéquipiers ! »

Malgré tout, Barry, lui, est prêt à prendre tout ce que son nouvel entraîneur va lui donner.

« Je suis excité. Ça fait un peu de temps que je n’ai pas joué dans un match officiel, mais je suis prêt. Un premier match n’est jamais facile après une longue pause, mais en même temps, le système de jeu ressemble beaucoup à celui que nous avions à Swope Park (l’ancien club de Popovic) en 2018. C’est un système fait sur mesure pour moi avec beaucoup de possession et beaucoup de passes », a-t-il raconté dans un français impeccable même s’il habite aux États-Unis depuis 13 ans.

Effectifs réduits

Idéalement, Barry évoluerait sur la première ligne d’attaque aux côtés de Christiano François et Kevin Oliveira, car Mour Samb va devoir s’absenter du jeu pendant un bon moment encore. Samb était le meilleur compteur du club avant de se blesser il y a un mois.

« Nous avons une position désignée pour Hadji, mais il nous manque encore beaucoup de joueurs. Ça s’en vient pour Maxim (Tissot), mais c’est plus long que prévu pour Mour (Samb) et nous venons de perdre Thiago de Freitas à nouveau... Ce n’est pas facile. L’arrivée de Barry va aider. Nous allons lui donner des minutes afin de le préparer à notre match contre le FC Toronto mercredi prochain », a ajouté Popovic.

À 26 ans, Hadji Barry arrive à Ottawa en mission après avoir terminé sa saison en première division en Israël.

« Ça ne s’est pas passé comme je l’aurais voulu en Israël et c’est pour ça que je suis ici. Je veux finir sur une bonne note. J’ai connu beaucoup de succès dans la USL et j’espère poursuivre dans cette direction. Je sais que les attentes sont élevées et que tout le monde compte sur moi. C’est ce qui me motive. Je sais ce que j’ai à faire. En même temps, il me reste encore des choses à apprendre. »