Le Fury attend avec impatience le retour de Christiano François.

François et Samb pourraient-ils régler tous les problèmes du Fury ?

Nikola Popovic a trouvé la solution aux récents problèmes du Fury d’Ottawa.

Du moins, il pense qu’il a trouvé. Son idée est faite.

Deux joueurs manquent à l’appel depuis un petit bout de temps : les attaquants Christiano François et Mour Samb.

Quand on les reverra, sur le terrain, tout rentrera dans l’ordre.

« J’attends impatiemment de voir s’ils seront disponibles pour notre prochaine partie. Nous avons cherché des façons de continuer sans eux. Nous essayons, encore et encore. Mais nous ne pouvons pas inventer des joueurs qui ne sont pas là », disait l’entraîneur-chef, au terme de la séance d’entraînement de lundi.

Le Fury a retrouvé la Place TD, au terme d’un long voyage où rien n’a fonctionné. Il a subi des revers à Saint-Louis, à Atlanta ainsi qu’à Indianapolis.

Samb n’a pas accompagné l’équipe durant ce périple. Il est resté à la maison pour soigner une blessure.

François était retenu à l’étranger. Il a obtenu, pour la toute première fois, l’appel de l’équipe nationale d’Haïti.

« Pour ce qui est de la production... Si vous avez regardé tous nos matches, vous avez vu, comme moi, que nous avons obtenu des chances. Mais il faut se montrer plus méthodiques... » Samb a effectué quelques exercices en solo, lundi. Sa présence dans le XI Partant pour le match de mercredi, contre les Rowdies de Tampa Bay, est donc incertaine.

François doit quant à lui rentrer en ville dans les prochaines heures. Un « problème familial » l’a poussé à étirer son séjour à l’extérieur d’Ottawa.

Le Fury aura certainement besoin d’aide pour renverser la tendance inquiétante des dernières semaines. Les Rowdies ne sont certainement pas un adversaire facile. Ils se trouvent à trois petits points du sommet de l’Association Est.

Avec sept matches à jouer en saison régulière, Popovic et ses joueurs s’accrochent quant à eux à leur place parmi les équipes qui se préparent pour les séries.

« Nous devons être plus constants, dit-il. Du premier au dernier instant, dans le match, nous devons jouer comme nous avons déjà joué, plus tôt, cette saison. Nous avons manqué de constance, récemment, mais les joueurs qui manquent à l’appel sont peut-être responsables de notre manque de constance. »

« Quand tout le monde sera de retour, on retrouvera notre niveau d’excellence », croit-il.