Le gardien Maxime Crépeau a inscrit un deuxième jeu blanc consécutif devant la cage du Fury d’Ottawa lundi soir à Harrisburgh.

Falvey donne une première victoire au Fury

Il a attendu à son septième match, mais le Fury d’Ottawa a enfin pu savourer sa première victoire de la saison 2018 dans la USL lundi soir.

Cette première récolte de trois points est survenue sur la route, à Harrisburg, avec un but tardif compté à la 87e minute par un défenseur! Bien placé dans la surface de réparation, Colin Falvey a saisi un retour de corner pour botter le ballon dans le filet et procurer un gain fort attendu de 1-0 au Fury contre le Penn FC. Le gardien Maxime Crépeau signait ainsi un deuxième blanchissage consécutif.

La victoire a permis au Fury (1-4-2) de sortir de la cave du classement de la conférence de l’est et de se rapprocher à quatre points d’une place dans les séries éliminatoires.

Les trois points amassés dans un stade étranger viendront diminuer la pression qui commençait à peser lourd sur la troupe ottavienne en raison de son début de saison ardu.

Avec quatre points à ses deux derniers matches, la troupe de Popovic commence toutefois à montrer des signes encourageants.

«Le match a été bien partagé, mais je crois que nous avons créé les meilleures chances de marquer. Nous avons été l’équipe la plus dangereuse offensivement. Tard dans le match, nous avons enfin eu l’occasion de nous placer en avant. Nous avons les trois points et je crois qu’ils sont mérités», a dit Popovic dont l’équipe a eu l’avantage 13-7 dans les tirs au filet et 5-0 dans les tirs cadrés.

Le temps serait en train de jouer en faveur du Fury selon l’entraîneur-chef.

«Nous commençons à avoir une meilleure compréhension de nos joueurs et ceux-ci comprennent mieux le modèle que nous voulons instaurer. Nous savons que les joueurs réagissent différemment et c’est pour ça qu’il faut s’adapter. Je pense que l’adaptation se fait bien. C’est normal que ça prenne du temps pour apprendre à connaître les joueurs afin de les placer dans des situations où ils vont nous aider à gagner», a ajouté Popovic.

Pas de Peiser, ni Heinemann
Comme le Penn FC avait joué vendredi et qu’il n’avait eu que deux journées de repos avant d’affronter le Fury, certains joueurs connus sont restés dans les gradins.

Ç’a été le cas de deux anciens joueurs vedettes du Fury. Tom Heinemann, meilleur compteur de l’histoire du club ottavien, et le gardien Romuald Peiser n’ont pas joué. Le Français été remplacé par Sean Lewis. Troisième membre de l’équipe championne du Fury de 2015 à jouer pour Penn FC, Mauro Eustaquio s’est aussi absenté, mais en raison d’une blessure à un genou subie vendredi.

Dans le camp des visiteurs, le défenseur québécois Thomas Meilleur-Giguère a aussi profité d’une blessure au défenseur Onua Obasi pour commencer son premier match de la saison.

En attaque, Jimmy Sanon, un autre joueur québécois prêté par l’Impact de Montréal, a fait sa première apparition de la saison à la 66e minute. Le jeune attaquant a presque marqué quelques instants avant le but de Falvey.