Le gardien Maxime Crépeau a repoussé les cinq tirs cadrés des Kickers de Richmond pour aider le Fury d’Ottawa à l’emporter 2-0 samedi soir au City Stadium.

Deuxième gain de suite du Fury

Contre vents et marées, en Virginie sur la côte est américaine samedi soir, le Fury d’Ottawa a ravivé ses espoirs de participer aux séries éliminatoires de la USL en remportant un deuxième match de suite sur la route.

Avec un gain de 2-0 contre les Kickers de Richmond, l’équipe de l’entraîneur-chef Nikola Popovic a bondi de deux rangs au classement pour se retrouver au septième échelon de la conférence de l’Est après 30 matches.

Encore plus encourageant. Le Fury a maintenant marqué six buts à ses deux derniers matches après avoir subi l’affront de quatre blanchissages consécutifs.

Or, Maxime Crépeau était de retour devant la cage du Fury samedi après avoir passé une dizaine de jours avec l’équipe nationale canadienne et c’est lui qui a signé le blanchissage, son 13e de la saison. Il a bloqué cinq tirs cadrés contre les Kickers (6-19-4).

Le gardien québécois n’est qu’à un jeu blanc d’égaler le record de la franchise détenu par le Français Romuald Peiser depuis 2015.

Haworth marque
Offensivement, c’est le capitaine Carl Haworth qui a été au coeur des deux buts par une soirée venteuse en Virginie non loin de la trajectoire de l’ouragan Florence.

À la 10e minute, sa puissante passe transversale destinée à Tony Taylor a dévié sur la tête d’un défenseur des Kickers pour bifurquer dans le filet. Haworth a ensuite ajouté le but d’assurance à la 38e minute à partir d’un corner. C’était son troisième but de la saison.

«Nous avons très bien amorcé le match. Nous étions concentrés et nous avons créé de bonnes occasions de marquer. Nous sommes demeurés organisés, compacts et agressifs, ce qui a engendré d’autres bonnes chances de marquer. Nous avons été constants pendant tout le match», a signalé Popovic.

Tout semble rouler en faveur du Fury depuis sa victoire de 4-3 à Toronto il y a une dizaine de jours. Tous les clubs qui luttent avec lui pour une place dans les séries ont perdu leurs plus récents matches.

Avec quatre matches à jouer en saison régulière, le Fury (12-13-5) serait dans les séries si celles-ci débutaient demain, mais plusieurs clubs qui suivent les Ottaviens ont encore des matches en main pour les rattraper.

«Nous amassons de précieux points au classement. J’ai souvent répété que nous avions bien joué dans la période où nous étions incapables d’acheter un but et qu’il suffisait de profiter de nos chances. Nous l’avons fait dans les deux derniers matches. C’est bon signe. Nous avons eu la chance d’avoir une semaine normale d’entraînement avant ce match, une première depuis longtemps. Cela nous a aidés dans ce match», a conclu Popovic qui pourra entraîner ses joueurs convenablement avant leur prochain duel d’importance à Louisville samedi prochain.