Cameron Shaw et Antoine Coupland ont signé des contrats professionnels avec le Fury et pourraient voir de l’action dans le prochain championnat canadien qui débute mercredi prochain à Halifax.

Deux jeunes joueurs locaux avec le Fury

Quand le Fury d’Ottawa est devenu un club de soccer professionnel en 2014, une nouvelle génération de joueurs s’est mise à rêver de pouvoir adhérer à ses rangs.

Mercredi matin, le directeur général Julian De Guzman cachait mal sa fierté lorsqu’il a annoncé la mise sous contrat de deux joueurs de la région. Malgré leur jeune âge, Antoine Coupland et Cameron Shaw pourraient même voir du temps de jeu dans le calendrier chargé du Fury au cours des prochaines semaines.

Originaire de Chelsea, Antoine Coupland est un milieu de terrain âgé de 15 ans. Cameron Shaw a 18 ans. Il est natif d’Ottawa, mais jusqu’à tout récemment, il s’alignait avec le FC Gatineau.

« Ça me fait vibrer de voir que nous pouvons aligner des joueurs de la région. C’est notre raison d’être. Nous voulons devenir un tremplin pour permettre à nos joueurs d’atteindre le prochain niveau », a confié Julian De Guzman, qui est aussi le joueur le plus titularisé de l’équipe canadienne de soccer.

Ils sont comment Coupland et Shaw ? Assez bon pour avoir passé le test de s’entraîner avec le Fury depuis plus d’un mois.

« Vous savez, nous n’avons pas nécessairement les ressources pour tester des jeunes de 15 à 18 ans pendant une aussi longue période. Nikola Popovic est un entraîneur qualifié. Il a une licence de l’UEFA Pro. Quand il évalue des joueurs pendant un mois et qu’il me dit qu’ils sont aptes à jouer, je le crois sur parole », a ajouté De Guzman.

Il faut accorder le bénéfice du doute à Popovic et De Guzman parce qu’avec sa minuscule taille et son visage d’enfant, Coupland ne donne pas l’impression d’être prêt à se frotter avec des professionnels d’âge mûr. Pourtant, le jeune joueur de Chelsea n’a reculé devant personne dans son nouvel environnement.

Contrat historique

« Les joueurs ont été très accueillants. Ce n’est aucunement intimidant d’être ici. Tout ce que je veux, c’est d’avoir une occasion de jouer en demeurant moi-même. C’est ça, le plus important. On ne m’a rien promis, mais j’espère que j’aurai l’occasion de jouer dans un match prochainement pour montrer mon talent », a dit ce produit du Futuro de l’académie St. Anthony’s.

Julian De Guzman adore la confiance de son plus jeune joueur.

« C’est une grande qualité. Ça pourrait faire la différence pour lui. Le côté mental du sport est très important. Il est excité. Il nous a clairement démontré qu’il était prêt à jouer en acceptant les tacles de nos vétérans comme Onua Obasi, Jamar Dixon et Carl Haworth. »

À 15 ans et six mois, il devient le plus jeune joueur de l’histoire canadienne à signer un contrat professionnel. C’est même plus tôt qu’Alfonso Davies, qui avait joué dans le Championnat canadien contre le Fury à 15 ans alors qu’il s’alignait avec les Whitecaps de Vancouver. Davies joue maintenant pour le Bayern de Munich.

Coupland pourrait justement voir de l’action dans ce championnat canadien la semaine prochaine à Halifax.

« Ça fait chaud au cœur d’être associé à l’histoire de Davies. J’ai juste hâte de m’améliorer et d’atteindre mon plein potentiel au sein d’une équipe professionnelle. »

Parce qu’il n’a jamais été retenu dans l’équipe du Québec ou de l’Ontario et encore moins par l’équipe canadienne, Coupland semble sortir de nulle part, mais il est loin d’être un inconnu aux yeux du DG du Fury.

« J’ai parlé à des agents, à des entraîneurs, à son propre entraîneur. Il a participé à des cliniques à Montréal et Toronto. Tout le monde trouvait qu’il méritait un essai. Il est tombé dans l’œil de notre entraîneur après quelques jours seulement. Je pense qu’il sera sur le radar de l’équipe canadienne très bientôt. »

D’ailleurs, Coupland trouve que son contrat avec le Fury est le fait saillant de sa jeune carrière.

« C’est mon plus gros accomplissement... jusqu’à ce que je joue mon premier match ! »