Départ décevant pour le Fury

Le Fury d’Ottawa a réussi à créer un certain engouement pour son match d’ouverture local après avoir amassé des points à ses deux premiers matches à l’étranger pour lancer sa saison 2019 dans la USL.

La preuve, c’est qu’il y avait 6543 spectateurs dans les gradins pour venir appuyer la nouvelle formation de l’entraîneur-chef Nikola Popovic, mais le Fury a trouvé plus fort que lui samedi après-midi à la Place TD.

Le Nashville SC (2-1-1) prépare sa rentrée dans la MLS en 2020 et il a ramené l’équipe ottavienne sur terre en l’emportant 3-0. Malgré un net avantage au niveau du temps de possession du ballon, les locaux n’ont jamais été en mesure de se créer de véritables occasions de marquer.

Le Fury a perdu son match inaugural de la saison à la maison, samedi.

À l’opposé, les visiteurs ont été incisifs lorsqu’ils se sont retrouvés en position de marquer. Daniel Rios a ouvert la marque à la 33e minute de jeu, puis Tucker Hume, un ancien du Fury, a donné le coup de grâce en portant le pointage à 2-0 à la 67e minute. Rios a ajouté son deuxième but du match à la 80e minute et les visiteurs auraient pu ajouter à cette avance s’ils n’avaient pas touché trois poteaux.

Devant son filet, David Monsalve n’a pas été à son mieux devant les six tirs cadrés de l’adversaire. À plus d’une occasion, les partisans ont dû avoir une pensée pour Maxime Crépeau, le joueur par excellence du Fury en 2018. Le gardien adverse, Connor Sparrow, n’a fait face qu’à deux tirs cadrés même si le Fury a eu possession du ballon pendant 65 % du match.

«Nous n’avons pas été capables de trouver les espaces libres dans le dernier tiers offensif, a maugréé l’entraîneur-chef Popovic. Il y en a eu, mais nous ne les avons pas trouvés et quand nous l’avons fait, le synchronisme de la passe n’était pas là.»

Le match d’ouverture local du Fury (1-1-1) pouvait lui servir d’unité de mesure face à l’une des meilleures équipes du plateau. Pour l’instant, il s’est rendu compte qu’il avait encore du travail à faire.

«Nashville est le Cincinnati de la saison dernière. Ils préparent leur entrée dans la MLS. Ils ont probablement le meilleur alignement de notre ligue. C’est bien de les affronter dès le départ pour mesurer le niveau de jeu que nous voulons atteindre. Ce match démontre que nous ne sommes pas encore là, mais en même temps, la différence entre les deux clubs n’est pas aussi prononcée que l’indique le tableau indicateur.»

À la défense du Fury, il n’avait pas joué depuis trois semaines après sa victoire à Birmingham.

«Quand tu gagnes un match sur la route, la première chose que tu veux faire, c’est de profiter de ce momentum pour jouer le plus rapidement possible, mais il ne faut pas s’en servir comme excuse. À titre de professionnels, il fallait faire mieux aujourd’hui», a dit le capitaine Haworth.

Malgré le résultat, les nouveaux venus Charlie Ward et Christiano François ont démontré qu’ils allaient être des éléments importants du Fury en 2019. Ward était partout sur le terrain pour construire les jeux à partir de l’arrière. François a démontré toute sa puissance et un jeu de pieds qui laisse présager des buts spectaculaires dans les matches à venir à la Place TD.