Anthony Jackson-Hamel (24) a marqué trois buts lors des deux derniers matchs alors que Ballou Jean-Yves Tabla (13), est une véritable dynamo sur le terrain.

Ballou et Jackson-Hamel enlèvent de la pression à Piatti

Malgré un début de saison difficile, les membres de l'Impact de Montréal ont une bonne raison de sourire grâce à Ballou Jean-Yves Tabla et Anthony Jackson-Hamel.
Âgé de 18 ans, Ballou est une véritable dynamo sur le terrain grâce à des habiletés rappelant celles de son coéquipier Ignacio Piatti et il a au passage marqué son premier but en MLS.
De son côté, Jackson-Hamel a profité de ses chances en marquant trois buts lors des deux derniers matchs, aidant l'équipe à signer une première victoire cette saison contre l'Atlanta United et à arracher un verdict nul à l'Union de Philadelphie après avoir accusé un retard de trois buts le week-end dernier.
Pendant ce temps, les vétérans Matteo Mancosu et Dominic Oduro se font discrets avec respectivement deux et un seul but.
«C'est certain que le but du jeu est de marquer des buts et nous avons plusieurs joueurs qui peuvent marquer, a mentionné l'entraîneur-adjoint Jason Di Tullio, mercredi. Jackson et Ballou peuvent venir en relève et donner d'autres options. Leur présence est positive et elle pousse aussi les réguliers.»
La saison dernière, Piatti a inscrit 17 des 49 buts des siens, soit un peu plus du tiers des filets de la formation montréalaise. Le milieu de terrain argentin a marqué trois des 10 buts de l'Impact en 2017 pour une contribution semblable.
Piatti croit toutefois que l'émergence de Ballou et de Jackson-Hamel pourrait l'aider à être encore plus productif. Après tout, les défensives adverses ne pourront plus nécessairement se permettre de concentrer leur couverture défensive uniquement sur Piatti.
«Pour moi, c'est mieux. Quand Ballou est sur le terrain, il y a plus d'espace pour moi et les autres joueurs», a expliqué Piatti.
Ce dernier semble d'ailleurs être un fervent admirateur du jeune joueur canado-ivoirien.
«Il est un très grand joueur qui fait des choses magnifiques sur le terrain, a-t-il mentionné. Il y a des jeunes qui doivent être intégrés doucement, mais lui, il est prêt à jouer.»
Pour sa part, Jackson-Hamel n'a pas connu un parcours accéléré comme celui de Ballou. Natif de Québec et âgé de 23 ans, il a souvent été devancé dans la hiérarchie de l'équipe au cours des dernières années. Il récolte maintenant les fruits de ses efforts.
«Je crois qu'il débloque parce qu'il travaille fort», a mentionné Di Tullio au sujet de Jackson-Hamel, qui avait inscrit un but en 19 rencontres en MLS, dont seulement deux départs, avant cette saison.
«Le football, ça va très vite, et il y en a qui ont plus d'opportunités que d'autres. C'est à lui de garder la tête sur terre et de comprendre que s'il a du succès, c'est grâce à ce qu'il fait tous les jours à l'entraînement.»
Jackson-Hamel a été utilisé en fin de match à trois reprises cette saison, tandis que Ballou a foulé la surface à six reprises, dont deux comme partant.
«Je ne voudrais pas avoir à les affronter quand je commence à avoir les jambes fatiguées», a noté le défenseur de l'Impact Chris Duvall.
Par contre, Piatti sera toujours heureux de les avoir à ses côtés pour terminer le travail en fin de rencontre.