Le défenseur Nana Attakora a été choisi le joueur du match à sa première partie avec le Fury d’Ottawa vendredi dernier, une victoire de 1-0. À la veille d’affronter le FC Toronto II à la Place TD mercredi soir, il a aussi été honoré avec une place dans l’équipe d’étoiles hebdomadaire de la USL.

Attakora : un retour remarqué chez le Fury

Il était attendu depuis longtemps chez le Fury d’Ottawa. Une des principales acquisitions du directeur général Julian De Guzman pendant la saison morte, Nana Attakora devait apporter de l’expérience à la ligne défensive ottavienne, mais une blessure lui a fait rater les neuf premiers matches de la saison de la USL.

L’an dernier, à titre de capitaine, le défenseur canadien avait mené les Deltas de San Francisco à la conquête du Soccer Bowl dans la NASL.

Cette année, il a dû regarder le premier tiers de la saison du Fury à partir des lignes de côté sans pouvoir intervenir pour aider ses coéquipiers pendant qu’ils en arrachaient sur le terrain.

Le Fury a pris du mieux depuis un mois. Il traverse une heureuse séquence de cinq matches sans défaite et il en a profité pour remonter jusqu’en 11e position du classement. À présent, il n’a plus que deux points d’écart à combler pour se hisser parmi les clubs qui peuvent aspirer aux séries éliminatoires (les huit premiers).

Vendredi soir dernier, les partisans du Fury ont enfin pu voir le défenseur ontarien à l’oeuvre pour la première fois.

Attakora n’a pas déçu. Une course endiablée a carrément empêché un attaquant du Steel de Bethléem de marquer un but presque assuré.

Solide dans toutes les facettes du jeu, il a été élu le joueur du match. Mardi, la USL l’a honoré à sa façon en plaçant son nom dans l’équipe d’étoiles de la semaine.

Tout un retour pour l’athlète de 29 ans. «J’étais drôlement plus en forme que je le croyais», a-t-il lancé au sujet de son effort herculéen pour prévenir un lancer dangereux qui aurait ramené le Steel à égalité vendredi dernier.

Mais Attakora s’entraînait régulièrement avec l’équipe depuis quelques semaines. Il se doutait bien qu’il allait pouvoir tenir le coup sur le plan physique. Il était moins certain sur le plan mental.

«Garder la concentration pendant 90 minutes, ce n’est pas toujours évident à un premier match depuis longtemps. J’ai été blessé (opération à un genou) aussi l’an dernier. J’ai manqué beaucoup d’action, mais nos entraînements sont très intenses ici. C’est la philosophie de notre entraîneur (Nikola Popovic). Et tout le crédit revient à mes coéquipiers. Ils ont bien communiqué avec moi durant le match. Ils m’ont aidé à bien paraître. Ils m’ont encouragé. Tout le personnel aussi.»

Henry de retour en MLS
Le retour d’Attakora sur le terrain arrive à point puisque le Fury a perdu un membre important de sa brigade défensive lundi.

Le prêt de Doneil Henry par les Whitecaps de Vancouver a pris fin après trois matches. Le défenseur canadien sera de retour dans la MLS après avoir aidé à blanchir les adversaires du Fury pendant ses 270 minutes de jeu.

La rentrée du vétéran de la MLS avait coïncidé avec la remontée au classement du Fury, mais Henry avait raté les deux derniers matches en raison d’une légère blessure.

Le Fury (3-4-3) aura l’occasion d’étirer sa séquence de succès mercredi soir en recevant le FC Toronto II (0-9-2), seule équipe de la conférence de l’Est de la USL à ne pas avoir gagné un match cette saison.

«Il faut rester humble et ne pas regarder le classement. Nous étions où ils se trouvent il n’y a pas si longtemps. Le classement ne dresse pas toujours un bon tableau de l’allure des matches», mentionne l’entraîneur Nikola Popovic.