Fury

Championnat canadien de soccer: le Fury blanchi à Toronto

Le Fury FC d’Ottawa avait besoin d’ouvrir le jeu pour revenir de l’arrière lors du match retour de sa demi-finale du Championnat canadien de soccer professionnel contre le Toronto FC mercredi soir au BMO Field de la Ville-Reine.

Tirant de l’arrière 0-2 après sa défaite de mercredi dernier dans la capitale nationale, la troupe de l’entraîneur Nikola Popovic a cependant vu ses adversaires prendre les devants tôt dans la rencontre grâce au premier des deux buts de Nick DeLeon à la 14e minute et elle ne s’en est pas remis, les Torontois remportant un gain de 3-0 devant leurs partisans.

Fury

Match contre le Toronto FC: pas de pression sur le Fury

Le Fury FC d’Ottawa va prendre l’autobus en direction de la Ville-Reine mardi pour aller jouer le match retour de sa demi-finale du Championnat canadien de soccer professionnel contre le Toronto FC.

À bord du véhicule nolisé, il y aura un passager de moins : la pression de l’emporter ne sera pas là pour le club de la USL face à un club de la MLS, la première division nord-américaine, qui a pris les devants 2-0 avec sa victoire de mercredi dernier à la Place TD.

Fury

Le FC Toronto mène par deux contre le Fury

Qualifié pour la quatrième année de suite pour les demi-finales du Championnat canadien de soccer, le Fury d’Ottawa aura du pain sur la planche pour accéder à la première finale de son histoire.

Vaincu 2-0 par le FC Toronto avec un but dans les arrêts de jeu mercredi soir à la Place TD, le « 11 » ottavien aura une pente abrupte à remonter dans la deuxième manche de ce duel mercredi prochain au stade BMO.

Fury

Malgré les débuts de Hadji Barry, le Fury fait match nul

Tout y était. Un net avantage dans les occasions de marquer. Le temps de possession du ballon. Un carton rouge de l’équipe adverse à la 78e minute. Même le nouveau marqueur du Fury d’Ottawa, Hadji Barry, a fait son entrée plus tôt que prévu dès le début de la mi-temps.

Malgré tout, le Fury n’a pas pu tirer profit de cette recette gagnante et il a dû se contenter d’un match nul de 0-0 contre le Legion de Birmingham devant 4015 spectateurs à la Place TD vendredi soir.

Fury

Hadji Barry: une rentrée hautement anticipée

Il y a de la fébrilité dans l’air à la Place TD depuis quelques jours.

Le Fury vient de s’approprier du meilleur marqueur de son histoire. Hadji Barry débarque à la Place TD avec une feuille de route impressionnante de 31 buts en 60 matches de la USL. Le Guinéen/Américain va faire ses débuts vendredi soir pour la visite du Legion de Birmingham.

Fury

Un marqueur prolifique pour le Fury

Après 20 matches de la saison régulière dans la USL, le Fury d’Ottawa n’a été défait que quatre fois.

Le club a toujours visé le top-4 de sa conférence en 2019. Mardi après-midi, il s’est donné les outils pour faire un pas de plus. Il veut un championnat.

Fury

Le Fury blanchi 2-0 à Memphis

Trois jours après avoir obtenu son laissez-passer pour la demi-finale du Championnat canadien de soccer dans un match émotif contre les Wanderers de Halifax à la Place TD, le Fury d’Ottawa a donné l’impression d’être un club fatigué à Memphis samedi soir.

Les occupants du Autozone Park en ont profité pour inscrire une victoire de 2-0 aux dépens des hommes de Nikola Popovic. Le 901 FC a d’abord inscrit son premier but à la 59e minute à partir d’un corner où le ballon a dévié sur le défenseur Thomas Meilleur-Giguère avant d’aboutir derrière Callum Irving. Trois minutes plus tard, Adam Najem a ajouté le but d’assurance.

Fury

De Guzman rêve à une finale inédite pour le Championnat canadien

Et si c’était l’année où le Fury d’Ottawa passait en finale du Championnat canadien de soccer ?

Pour la première fois en six ans, le chemin semble s’ouvrir devant lui. Les Whitecaps de Vancouver se sont fait surprendre par le Cavalry de Calgary mercredi soir. 

Le géant de la MLS est tombé devant un nouveau-né de la CPL.

Fury

Le Fury passe en demi-finale

L’enjeu était important, mais pendant 45 bonnes minutes, le Fury d’Ottawa n’a pas répondu « présent ».

Pendant cette première demie, l’équipe locale a redonné espoir aux Wanderers de Halifax dans ce duel des quarts de finale du Championnat canadien de soccer.

Fury

Des Wanderers à achever pour le Fury

Il y a des scénarios plutôt étranges à l’étape des quarts de finale du Championnat canadien de soccer professionnel.

Unique club de la USL inscrit dans la compétition nationale, le Fury d’Ottawa est aussi le seul à avoir gagné son premier match contre son adversaire de la CPL. Montréal et Vancouver, les deux clubs de la MLS largement favoris pour s’affronter en demi-finale, n’ont pu faire mieux que des matches nuls de 2-2 et 0-0 contre le York 9 et le Cavalry de Calgary, deux autres membres de la nouvelle CPL.

Fury

Popovic sans pitié pour son « ex », les Rangers de Swope Park

Il avait encensé son ancienne équipe de la USL toute la semaine, mais un coup sur le terrain, Nikola Popovic a été sans pitié pour les Rangers de Swope Park samedi soir.

En déployant sa meilleure formation possible sur le gazon artificiel de la Place TD afin d’aller chercher les trois points de la victoire, le Fury d’Ottawa n’a fait qu’une bouchée des finalistes de la USL en 2016 et 2017 avec un gain convaincant de 4-0.

Fury

Popovic affrontera ses anciennes amours

Ce sera un petit match routinier pour tout le monde... Sauf pour Nikola Popovic.

Le Fury d’Ottawa s’apprête à recevoir la visite des Rangers de Swope Park. Le match sera présenté samedi soir, à la Place TD.

Fury

L’Impact prête un gardien au Fury

Callum Irving a pris une bonne emprise sur le rôle de gardien numéro un du Fury d’Ottawa en 2019, mais un quatrième gardien s’est joint à l’équipe après avoir été prêté par l’Impact de Montréal jeudi.

Âgé de 25 ans, Jason Beaulieu devait être prêté au Fury dès le début de la saison, mais une opération à un genou au mois de janvier a retardé son arrivée à Ottawa. Beaulieu épaulera Irving tout en faisant compétition à David Monsalve, celui-là même qui avait été le gardien partant des trois premiers matches de la saison du Fury. Jordan Tisseur, également prêté par l’Impact, est l’autre membre du quatuor des gardiens de l’équipe ottavienne.

Fury

Le Fury marque un point contre Louisville

Le Fury d’Ottawa s’est produit devant une de ses meilleures foules de la saison 2019, dimanche. Près de 5800 personnes ont franchi les tourniquets de la Place TD pour assister au match nul de 1-1 contre le Louisville City FC.

Maxim Tissot a fait sa part. Le milieu de terrain gatinois comptait sur une section de supporters bien à lui dans les gradins.

Fury

Thiago commence à connaître le Fury

On l’avait presque oublié, celui-là. Le milieu de terrain brésilien Thiago De Freitas a signé un contrat avec le Fury d’Ottawa, l’hiver dernier.

Il faisait alors partie d’un tout petit groupe de joueurs internationaux qui avaient accepté de se joindre au seul club canadien de la United Soccer League (USL).

Fury

Tissot joue les héros dans une victoire de 3 à 2

Dans un des matches les plus importants de son histoire, le scénario ne pouvait pas être mieux écrit.

Maxim Tissot, un joueur local du Fury d’Ottawa, a joué les héros en marquant le but de la victoire pour la seule équipe canadienne de la USL face à une formation de la nouvelle CPL.

Fury

Match historique du Fury à Halifax

Le débat soulève les passions des amateurs du soccer partout au pays.

Le Fury d’Ottawa devrait-il continuer d’être le seul club canadien à jouer dans le championnat de la USL ? Encore aujourd’hui, les adeptes de la Canadian Premier League (CPL) digèrent mal que l’équipe de la capitale ne fasse pas partie du nouveau circuit national à sept clubs. Le Fury a préféré rester au moins une autre saison dans une ligue qui a fait ses preuves au lieu de tout risquer en s’engageant dans une ligue naissante.

Fury

Fury: un premier test rassurant pour Tissot

Cinquante-quatre semaines après avoir disputé son dernier match de soccer, Maxim Tissot pensait avoir tout prévu pour son retour au jeu vendredi dernier à New York.

Le Gatinois avait visualisé le tout en prenant le temps d’écrire les points à retenir sur une feuille. Il pensait aussi subir un premier test de 15 minutes de jeu, au maximum, mais ce plan a été chamboulé quand le Fury d’Ottawa s’est retrouvé à court d’un joueur dès la 24e minute de jeu en raison d’un carton rouge attribué à Jérémy Gagnon-Laparé.

Fury

Match nul à saveur de victoire pour le Fury

Le match s’est terminé 1 à 1, mais le verdict nul soutiré par le Fury d’Ottawa à New York vendredi soir a eu une saveur de victoire.

Privé de quelques éléments importants de son alignement au milieu du terrain, le club de Nikola Popovic a réussi à prendre les devants 1-0 à la 20e minute de jeu sur le cinquième but de la saison du capitaine Carl Haworth, mais dès la 24e minute, il a dû se défendre avec un joueur en moins en raison d’un deuxième carton jaune attribué à Jérémy Gagnon-Laparé.

Fury

Tissot accompagne le Fury à New York

Défait pour la première fois en deux mois samedi dernier à Tampa Bay, le Fury d’Ottawa bénéficiera d’une ressource supplémentaire pour tenter d’amorcer une autre séquence de victoires à New York vendredi soir.

Blessé à un genou pendant un match du championnat canadien il y a un peu plus d’un an, Maxim Tissot est enfin prêt à reprendre l’action. Le défenseur gatinois sera même disponible pour jouer quelques minutes contre le Red Bull-II, un club ultra offensif qui occupe le troisième rang de la USL avec une fiche de 9-4-4.

Fury

Deux jeunes joueurs locaux avec le Fury

Quand le Fury d’Ottawa est devenu un club de soccer professionnel en 2014, une nouvelle génération de joueurs s’est mise à rêver de pouvoir adhérer à ses rangs.

Mercredi matin, le directeur général Julian De Guzman cachait mal sa fierté lorsqu’il a annoncé la mise sous contrat de deux joueurs de la région. Malgré leur jeune âge, Antoine Coupland et Cameron Shaw pourraient même voir du temps de jeu dans le calendrier chargé du Fury au cours des prochaines semaines.

Fury

Le Fury à bout de souffle

Dans un scénario presque écrit d’avance, le Fury d’Ottawa a vu sa séquence de 10 matches sans défaite prendre fin... dans les arrêts de jeu en toute fin de rencontre samedi soir à Tampa Bay. Premiers au classement de la USL, les Rowdies (10-1-6) ont infligé un premier revers au Fury depuis le 28 avril en l’emportant 2-1 sur un but du capitaine Sebastian Guenzatti quelques minutes avant le coup de sifflet final.

Les hommes de Nikola Popovic avaient pris les devants 1-0 sur un but de Christiano François à la 22e minute, mais Juan Tejada a égalé le pointage à 1-1 à la 36e minute. 

Disputant un troisième match en huit jours, dont deux dans le sud des États-Unis, le Fury s’est battu pour enregistrer un autre point dans un 11e match consécutif, mais il a manqué de ressources après la 90e minute de jeu.

« Nous avons très bien débuté le match en dominant la première demie. Puis nous avons été capables de maintenir le match nul jusque dans les derniers moments. Malheureusement, nous avons concédé un but tardif, mais il faut garder la tête haute. Nous avons bien joué. Le club a gardé la foi jusqu’à la fin. Nous étions en bonne position pour ramener un point. Il faut être fier de la lutte que nous avons livrée. Nous voulions gagner, mais de l’autre côté, ils ont une équipe très solide, probablement l’équipe favorite pour tout gagner dans la USL », a analysé Nikola Popovic.

Fury

Un match de trop pour le Fury?

Ils sont courageux. Ils reviennent de l’arrière pour égaler des matches et même les gagner.

Les joueurs du Fury d’Ottawa n’ont pas goûté à la défaite depuis 10 matches. Ils ont affronté plusieurs des meilleures équipes de la USL pendant cette séquence. Ils ont marqué beaucoup buts. Ils sont excitants sur le terrain. Ils rappellent la troupe de Marc Dos Santos de 2015, qui avait établi le record d’équipe avec 12 matches consécutifs sans défaite.

Fury

Le Fury invaincu en 10 matches

Qui a dit qu’il était difficile de marquer des buts au soccer quand on est défenseur ?

Transféré sur la dernière ligne de défense cette saison, Carl Haworth a marqué deux fois mercredi soir dans une spectaculaire victoire de 3-2 contre le Battery de Charleston. Du même coup, le 11 Ottavien a étiré sa séquence de matches sans défaite à 10.

Avec ses troisième et quatrième buts de la saison, le capitaine a mis seulement 15 matches pour surpasser son total de buts (3) en 30 matches l’année dernière alors qu’il était... un attaquant !

« Dans un rôle défensif, je peux voir le jeu se développer devant moi et je suis surtout bien placé pour anticiper les bonds favorables pour appuyer l’attaque. Dernièrement, je suis un peu chanceux. La balle tombe à mes pieds quand je choisis mes moments de foncer au filet. Dans le style de jeu que nous pratiquons, les arrières éloignés ont la chance d’obtenir de bonnes chances de marquer », a dit le héros du match.

Haworth a d’abord marqué sur un coup franc parfaitement exécuté à la 20e minute. C’était son deuxième but en deux matches en pareilles circonstances. Puis, à la 74e minute, il a procuré une avance de 2-1 aux locaux en s’avançant dans la surface de réparation pour saisir une passe de Christiano François et botter le ballon avec conviction derrière le gardien Joe Kuzminsky.

À LIRE AUSSI :

Le Fury atteint son rythme de croisière

Cette avance a toutefois été de courte durée puisque Zeiko Lewis est venu créer l’égalité à la 84e minute, mais le capitaine Haworth n’avait pas dit son dernier mot.

À partir d’un corner, il a expédié un ballon devant le gardien adverse. Mour Samb a été en mesure de s’en emparer pour inscrire son septième but de la campagne à la 86e minute. Le Fury (7-2-6) a pu garder son avance pour gagner un rang au classement de la USL (6e place) au grand plaisir des 3094 spectateurs à la Place TD.

Soudainement, les parallèles avec la saison 2015 commencent à revenir sur le sujet. Cette année-là, l’équipe de Marc Dos Santos avait obtenu des points dans 12 matches de suite. Elle avait ensuite atteint la finale du Soccer Bowl. Pour Carl Haworth, il existe tout de même une différence entre les deux clubs.

« En 2015, nous étions plus défensifs et nous gagnions souvent des matches 1-0 en profitant de nos contre-attaques pour marquer. Cette année, les buts viennent plus facilement. Ce soir, nous avions l’avance, mais nous l’avons perdu avec cinq minutes à jouer. Personne n’a été pris de panique. Nous savions que nous pouvions marquer à nouveau comme nous l’avons fait à Nashville pour obtenir un match nul de 3-3 », a ajouté Haworth.

Pour appuyer ses dires, Vincenzo Candela avait ouvert le pointage à la 19e minute mercredi soir, mais encore une fois, le Fury a été capable de revenir de l’arrière pour amasser trois précieux points au classement.

Un plateau pour Irving

À son 50e match en carrière avec le Fury, le gardien Callum Irving a repoussé trois des cinq tirs cadrés du Battery (5-4-7) pour aider son club à vaincre Charleston pour la première en six matches depuis ses débuts dans la USL.

Pour l’entraîneur-chef Nikola Popovic, cette victoire in extremis contre un bon club de la ligue a été savoureuse.

« La culture du club est bien installée. Elle était inexistante à mon arrivée. Chaque jour, nous avons travaillé à changer notre approche et nous le voyons dans les résultats maintenant. Cette équipe ne va jamais cesser de se battre parce qu’elle croit en elle. »

Le Fury devra rapidement retomber sur ses pattes. Dès vendredi, il s’envolera vers la Floride pour rendre visite aux puissants Rowdies de Tampa Bay (9-1-6), qui n’ont subi qu’un seul échec en 16 matches. Ils ont aussi le luxe de ne pas avoir joué de la semaine.

Fury

Le Fury atteint son rythme de croisière

Aligner les points sur une base régulière n’est pas une mince tâche dans une ligue aussi compétitive que la USL.

Pour la première fois depuis 2015, le Fury d’Ottawa est en mesure de le faire. 

La troupe de Nikola Popovic n’a pas subi la défaite en plus de deux mois. 

Elle a amassé des points dans chacun de ses neuf derniers matches. 

Auteur d’un but à Nashville samedi dernier, le capitaine Carl Haworth est aujourd’hui l’unique membre original du Fury. 

Il est donc bien placé pour parler de la clé des succès de son équipe en 2019.

Fury

Le Fury garde sa séquence intacte

Signe indéniable que le Fury d’Ottawa gagne du terrain dans la USL, il a été livrer un match nul de 3-3 à Nashville ce week-end contre un club qui prépare son entrée dans la MLS la saison prochaine et qui était venu vaincre les Ottaviens 3-0 dans le match d’ouverture à la Place TD.

Les équipiers de Nikola Popovic ont ainsi étiré leur séquence sans défaite à neuf matches et ils ne sont plus qu’à trois matches d’égaler un record d’équipe.

Fury

Memphis arrache un verdict nul au Fury, qui reste invaincu [PHOTOS]

La bonne séquence du Fury d’Ottawa s’est poursuivie samedi soir à la Place TD même s’il a été incapable de compter contre le Memphis 901 FC.

Les visiteurs, un club d’expansion de la USL, ont également été incapables de tromper la vigilance du gardien Callum Irving dans un verdict nul de 0-0 disputé sous les projecteurs et sous la pluie pour une bonne partie de la soirée. C’était un huitième match de suite où le Fury demeurait invaincu.