Fury

Deuxième gain de suite du Fury

Contre vents et marées, en Virginie sur la côte est américaine samedi soir, le Fury d’Ottawa a ravivé ses espoirs de participer aux séries éliminatoires de la USL en remportant un deuxième match de suite sur la route.

Avec un gain de 2-0 contre les Kickers de Richmond, l’équipe de l’entraîneur-chef Nikola Popovic a bondi de deux rangs au classement pour se retrouver au septième échelon de la conférence de l’Est après 30 matches.

Fury

Retour triomphal de Crépeau

Il n’a pas eu d’impact direct dans la victoire historique de l’équipe canadienne masculine de soccer en Floride dimanche dernier, mais Maxime Crépeau occupait une place de choix quand celle-ci a inscrit un sommet de huit buts dans un spectaculaire gain de 8-0 contre les Îles vierges américaines.

Cette écrasante victoire a été enregistrée dans le premier match de la Ligue des Nations de la CONCACAF, une étape de qualification à la Coupe du monde 2022. Le vétéran Milan Borjan défendait la cage canadienne, mais le gardien du Fury d’Ottawa s’est retrouvé aux premières loges pour admirer le spectacle de l’équipe nationale.

Fury

La Coupe CapCity à l’Impact

On présume que les dirigeants du Fury d’Ottawa seront heureux de la première édition de la Coupe CapCity. Une bonne foule — plus de 6000 spectateurs — s’est massée dans les gradins de la Place TD pour assister au match amical contre l’Impact de Montréal, vendredi soir.

Le club local n’a pas gagné. Face à un adversaire plus talentueux, il s’est incliné 1-0.

Fury

L’attaque renaît, le Fury gagne 4-3

Pour la première fois en cinq matches, l’attaque du Fury d’Ottawa a touché le fond filet.

Elle a fait mieux que cela à Toronto jeudi soir. En plus de mettre fin à une séquence de 370 minutes sans but quand Tony Taylor a ouvert la marque dès la quatrième minute de jeu, le Fury a marqué quatre fois pour vaincre le FC Toronto II 4-3 dans un véritable match en montagnes russes.

Fury

Un «zéro» sans Crépeau à Toronto ?

Rendu à un moment critique de sa saison, le Fury d’Ottawa devra trouver une façon de gagner un match sans son joueur le plus utile à Toronto jeudi soir.

Le gardien Maxime Crépeau est avec l’équipe nationale canadienne en vue d’un match de qualification dans la Ligue des nations de la CONCACAF. Pendant ce temps, son club d’Ottawa s’accroche tant bien que mal à ses espoirs de participer aux séries éliminatoires.

Soccer

Canada-Brésil à Ottawa

Elle a marqué l’histoire du soccer féminin canadien, mais ses 173 buts en carrière l’ont aussi propulsé au sommet de son sport sur la scène mondiale.

Christine Sinclair et sa bande de l’équipe nationale feront un arrêt à Ottawa dimanche après-midi afin de se frotter au Brésil dans un match amical qui servira de préparation en vue des qualifications au tournoi de la Coupe du monde 2019 en France.

Fury

Crépeau reçoit l’appel de Herdman

Il a beau avoir été prêté au Fury d’Ottawa par l’Impact de Montréal, les 12 jeux blancs signés par le gardien québécois Maxime Crépeau dans la USL ont retenu l’attention du sélectionneur de l’équipe canadienne senior de soccer.

Jeudi matin, John Herdman a dévoilé la composition de sa formation de 23 joueurs en vue des qualifications de la Ligue des Nations CONCACAF qui débuteront dans un peu plus d’une semaine et le nom de Crépeau figurait parmi les trois gardiens retenus.

« Ça fait du bien d’obtenir cette reconnaissance. C’est gratifiant de voir que tous mes efforts ont été reconnus. C’est une source de motivation supplémentaire qui va me permettre de pousser davantage pour atteindre mes objectifs », a dit le gardien de 24 ans après l’entraînement du Fury à la Place TD jeudi matin.

Les joueurs de l’équipe canadienne participeront à un camp de préparation à partir de lundi prochain avant d’aller se frotter aux Îles Vierges dans un match qui sera disputé en Floride le 9 septembre.

Milan Borjan, 30 ans, est le gardien numéro un incontesté du Canada depuis plusieurs années. Alessandra Busti, 18 ans, a également été retenu parmi les gardiens.

Maxime Crépeau a déjà participé à deux matches internationaux avec l’équipe nationale senior et ne sait vraiment pas s’il sera appelé à jouer dans le prochain match en Floride.

« L’équipe canadienne a de nouveaux entraîneurs que je ne connais pas encore, alors c’est difficile de savoir quel sera mon rôle. Milan est le gardien titulaire de longue date. Je suis content de faire partie de l’équation. Je vais être là pour bien représenter l’équipe, assister Milan et apprendre à connaître Alessandro qui arrive de l’académie de la Juventus », a ajouté Crépeau.

Ce dernier s’estime chanceux d’avoir été prêté au Fury pour la saison 2018 puisqu’il a eu l’occasion de se mettre en valeur en disputant tous les matches sauf les deux premiers de la saison.

« Mon passage à Ottawa a permis de me donner de la visibilité. Quand tu es un jeune gardien de moins de 25 ans, il faut que tu joues des minutes pour développer ton talent. C’est ce qui m’arrive cette année. »

Meneur de la USL avec 12 blanchissages, Crépeau va disputer le prochain match du Fury à New York vendredi soir. Il ira rejoindre l’équipe nationale dimanche pour revenir sept jours plus tard. Il va rater le match du Fury à Toronto la semaine prochaine ainsi que le match amical contre l’Impact de Montréal le 7 septembre.

Callum Irving, gardien numéro un du Fury pendant toute la saison 2017 et lors des deux premiers matches de la saison 2018 pourrait enfin reprendre du service, à moins que David Monsalve n’obtienne sa première chance de la saison.

Deux anciens Fury et un Ottavien

Deux autres anciens joueurs du Fury feront le voyage en Floride la semaine dernière, soit les défenseurs Marcel de Jong et Doneil Henry, qui ont maintenant fait le saut avec les Whitecaps de Vancouver dans la MLS.

Jonathan David, 18 ans d’Ottawa, fait également partie du groupe de la relève qui sera appelé à vivre l’expérience de la Ligue des Nations. Il a inscrit quatre buts à ses quatre derniers matches en Belgique.

Le match contre les Îles vierges américaines sera le premier d’une série de quatre. Le Canada affrontera ensuite la Dominique à domicile le 16 octobre, puis Saint-Kitts-et-Nevis le 18 novembre et enfin la Guyane française le 26 mars 2019.

Fury

Colin Falvey se sépare du Fury

Ce qui était officieux pendant des semaines est devenu officiel mardi. Le Fury d’Ottawa et le défenseur Colin Falvey se sont séparés. Le fougueux irlandais n’a pas été utilisé dans un match depuis le 4 juillet, une victoire de 1-0 à Indianapolis.

Une décision adoptée à l’interne l’a écarté des entraînements du club pendant tout le mois d’août. Âgé de 33 ans, il avait été un favori de la foule quand le Fury a atteint la finale du Soccer Bowl dans la NASL en 2015.

Membre de plusieurs équipes gagnantes en Amérique du Nord, son retour à Ottawa laissait planer de belles choses pour la saison 2018 après deux années où il avait été capitaine du Indy Eleven, mais il n’aura pris part qu’à 12 matches sous le régime de l’entraîneur-chef Nikola Popovic. 

À la suite d’un gain du Fury à la Place TD le 14 juillet, en pleine période des transferts internationaux, Popovic avait subtilement glissé qu’il avait encore un ménage à faire dans le vestiaire. À ce moment, Falvey avait déjà commencé à être écarté de ses plans. L’équipe n’a jamais voulu dire ce qui s’était passé pour tenir l’assistant capitaine à l’écart des entraînements avec le reste de ses coéquipiers. Le club a utilisé le réseau social Twitter pour annoncer la libération de Falvey mardi.

«Le Fury d’Ottawa a libéré le vétéran défenseur international Colin Falvey pour lui permettre de poursuivre d’autres opportunités de carrière. Nous remercions Colin pour son leadership durant ses deux stages avec l’équipe et nous lui souhaitons du succès pour le reste de son périple.»

Depuis quelques semaines, le Fury préfère employer une défensive majoritairement canadienne avec Thomas Meilleur-Giguère, Eddie Edward, David Edgar, Nana Attakora, Clément Bayhia et Daniel Kinumbe.

Fury

Le Fury doit gagner à tout prix

Le Fury d’Ottawa voudra en faire voir de toutes les couleurs au Penn FC samedi soir pour son dernier match à domicile en un mois à la Place TD.

Ce match s’avérera aussi un clin d’œil à la semaine de la fierté gaie dans la région de la capitale nationale. Les joueurs du Fury auront des numéros aux couleurs de l’arc-en-ciel sur leurs dossards. Ils vont espérer que ce changement à leurs uniformes leur apportera un peu de chance dans leur lutte pour une participation aux éliminatoires de la USL.

Soccer

Des supporteurs torontois bannis

Le FC Toronto a définitivement retiré le statut «officiel» à un de ses groupes de supporteurs extrêmes responsable d’avoir mis le feu au terrain de la Place TD pendant un match de soccer du Championnat canadien à Ottawa le 18 juillet dernier.

Jeudi matin, le club de la MLS a même été jusqu’à bannir plusieurs membres du groupe de partisans surnommé les «Inebriattis» du stade BMO de Toronto. Certains individus non reliés à ce groupe ont également été bannis à vie par la direction du FC Toronto.