Le skieur alpin gatinois, Simon Fournier, lors de sa descente à Are, en Suède.

Fournier surprend aux Mondiaux

Simon Fournier voulait simplement acquérir de l’expérience à sa première présence en carrière aux championnats du monde. Le skieur alpin gatinois a fait mieux en perçant deux fois le top-30 lors des trois derniers jours à Are, en Suède.

Après avoir terminé 30e vendredi au slalom géant, l’athlète âgé de 21 ans a pris le 24e rang dimanche au slalom masculin. Il a été l’unique membre de l’équipe canadienne à compléter les deux manches.

« Je pense que les coaches sont satisfaits de moi », a soutenu Fournier, qui a disputé ses deux premières courses en Coupe du monde avant Noël en Finlande et en Autriche.

Ce sont ses résultats sur le circuit de développement Nor-Am qui lui ont valu d’être choisi par Canada Alpin en vue des Mondiaux. Il occupe en ce moment le premier rang du classement général.

« Je suis content de la manière que j’ai skié ici. Surtout que je n’ai pas participé à plusieurs slaloms géants cet hiver. Je venais ici pour l’expérience, mais j’ai livré de bonnes performances. »

Fournier fait partie des skieurs ciblés par la fédération nationale en vue des deux prochains cycles olympiques.

Si tout va bien, il devrait évoluer à temps plein la saison prochaine sur le circuit de la Coupe du monde en Europe.

C’est pourquoi le skieur de l’Outaouais reviendra en Amérique du Nord dans les prochaines heures.

Il a quelques courses sur le circuit universitaire américain en Alaska et au Vermont.

Mais surtout, il y a les finales du circuit Nor-Am.

Terminer au sommet du classement lui assurera de participer autant aux épreuves techniques que de vitesse en 2019-2020 en Coupe du monde.