Marc Foucault va se souvenir longtemps de son lundi sur les verts et allées détrempées du club Mississippi.

Foucault fait la pluie et le beau temps

Marc Foucault va se souvenir longtemps de son lundi sur les verts et allées détrempées du club Mississippi.

Non seulement en raison de la forte pluie qui s’est abattue sur ses adversaires et lui, mais surtout en raison du résultat final.

Le quinquagénaire de l’Outaouais a été couronné nouveau champion senior de la zone d’Ottawa de la PGA du Canada.

Le tournoi regroupait les professionnels de golf de la région.

Foucault a ramené une carte de 71, un coup sous la normale. Ce fut aussi trois coups de mieux que ses deux plus proches rivaux, Paulin Vaillancourt et Darrell Buchanan.

« Il a mouillé pas mal fort à trois reprises durant la ronde. Ce n’était pas évident », a avoué le gagnant au lendemain de sa performance.

Le golfeur âgé de 53 ans était déjà de retour au travail au club Lac Ste-Marie où il est propriétaire depuis 2016.

« Ce n’est pas tous les jours que tu peux lever un trophée comme ça. Quand tu le fais, c’est bon pour l’ego. C’est bon aussi pour la confiance. »

Foucault a déjà remporté des tournois ici et là, mais son dernier titre majeur individuel remontait en 2010.

C’est sans compter qu’il avait déjà gagné le championnat par équipe de la PGA du Canada en 2012 en compagnie de Chris Barber, Graham Gunn et Chris Learmonth.

Ça se sentait dans sa voix au bout du fil. Cette récente victoire vient de l’énergiser.

« Quand tu vieillis, il y a des choses qui nous lâchent. Je frappe encore bien et loin. Mais autour des verts... mon “chipping”... plus croche que ça, tu meurs ! »

C’est un ami au club de golf Hautes Plaines, Jean Leduc, qui l’a remis sur le bon chemin dernièrement.

« Je l’ai vu à un tournoi sur le bord d’un vert de pratique. Je lui ai demandé de m’aider, que j’étais perdu. Il m’a parlé et j’ai recommencé à bien “chipper”. Ç’a été payant lundi. »

Foucault s’amuse autant l’été que l’hiver. Car son autre passion, c’est le ski alpin.

Il est entraînement dans cette discipline depuis 36 ans.

Ces derniers hivers, il s’occupe des espoirs âgés de moins de 14 ans sur les pentes du Mont Sainte-Marie.

Et il est fier de ses élèves. Il a passé une portion de l’entrevue à parler justement de ces jeunes skieurs qui ont balayé les championnats régionaux U14 la saison dernière, partageant une photo où on voit cinq représentants du club sur le podium.

Un petit deux que ces skieurs vont lui envoyer un mot ou deux de félicitations dans les prochains jours pour sa présence — à son tour — sur un podium.