Les Dynamites de Gatineau se sont vues refuser l’entrée dans un tournoi de hockey, après avoir été reclassées dans une catégorie complète une semaine à l’avance.

Filles refusées dans un tournoi de hockey masculin

Inscrite à la 36e édition du tournoi de hockey novice de Gatineau depuis le mois de novembre, une équipe de hockey féminine de la région s’est vu refuser son entrée à la dernière minute parce qu’elle a été jugée trop forte pour les garçons de sa catégorie.

Les problèmes des Dynamites de Gatineau ont commencé le 16 février dernier quand elles ont accepté de jouer un match hors-concours à la demande des Cougars de Gatineau novice C en préparation au tournoi qui se déroule en ce moment aux arénas Sabourin et Campeau. Les filles ont gagné le match 7 à 0.

Des plaintes ont aussitôt été formulées au président de Hockey Gatineau, Luc Gauthier. Il était devenu clair que les filles allaient tout rafler dans la catégorie C. L’équipe a donc demandé d’être surclassée dans la catégorie B, mais selon Sylvain Perrier, entraîneur-chef des Dynamites, Luc Gauthier ne pensait pas que ses filles étaient assez fortes pour compétitionner dans cette catégorie supérieure.

Joint hier en plein tournoi, Luc Gauthier a plutôt indiqué qu’au moment où il s’est rendu compte que l’équipe féminine avait été sous-classée, son tournoi affichait déjà complet dans la catégorie B.

Le président de Hockey Gatineau admet d’ailleurs qu’il a échappé le ballon dans ce dossier. « Je ne suis pas blanc comme neige dans cette histoire. Nous aurions dû faire des recherches et des évaluations bien avant. Sans faire d’évaluation non plus, Hockey Québec avait accepté une dérogation pour permettre à cette équipe de participer à un tournoi masculin. Le problème a réellement été soulevé quand les filles ont battu la meilleure défensive de la ligue novice C avec un score de 7-0 et un chiffre des lancers de 39-1. Elles auraient gagné le tournoi facilement. »

Une omission de Hockey Gatineau et Hockey Québec a donc empêché une équipe féminine de participer à un de ses trois tournois de la saison.

« Des parents avaient pris congé pendant la semaine de relâche pour ce tournoi. À la dernière minute, ce n’est pas évident de trouver un autre tournoi féminin. J’ai beau chercher, je ne trouve pas. M. Gauthier avait une patate chaude entre les mains. Au lieu de nous accommoder, il a dit qu’il préférait avoir une équipe fâchée au lieu que toutes les autres équipes soient fâchées. Après notre match hors-concours, il avait pourtant dit qu’il nous laisserait dans le C et qu’il vivrait avec les conséquences. Il a changé d’idée une semaine avant le tournoi », a raconté Sylvain Perrier.

Vendredi, le président de Hockey Gatineau reconnaissait que la situation était injuste pour les Dynamites. « Je me suis excusé 1001 fois. Nous devons apprendre de cet épisode pour éviter que ça se reproduise. Je n’ai pas refusé l’équipe parce que c’était des filles. C’est juste qu’elle avait été mal classée. Finalement, le match hors-concours qu’elles ont joué aura mené à cette situation fâcheuse. »

Vendredi, pour la journée internationale de la femme, les Dynamites n’ont pas joué au hockey. Pendant ce temps, leurs « victimes » du match hors-concours, les Cougars de Gatineau, ont gagné un deuxième match consécutif dans le tournoi, cette fois au compte de 6-1...