Fernando passe le test des recrues à Indianapolis

Le double champion du monde de Formule 1 Fernando Alonso a réussi le test d'orientation des recrues à l'Indianapolis Motor Speedway mercredi, ce qui lui donne le droit de participer aux qualifications pour l'Indianapolis 500 plus tard ce mois-ci.
Dans une McLaren-Honda orange (la couleur historique de McLaren) ornée du numéro 29, le pilote espagnol, double champion du monde de Formule 1, a mené une séance d'essais privés très médiatisée, retransmise en direct sur internet.
353,5 km/h pour son test de recrue
Alonso a effectué 50 tours lors de la séance d'essais matinale, repassant plusieurs fois par les stands pour affiner les réglages de sa monoplace, et il a d'ores et déjà validé le «test des recrues», pour lequel il devait notamment accomplir un certain nombre de tours à une vitesse minimum.
Il n'est certes pas un débutant, mais il est une recrue aux 500 milles d'Indianapolis, à l'occasion de sa première course en carrière sur un ovale.
Il a signé une vitesse de pointe de 219,654 milles à l'heure (353,499 km/h) . 
«Je me sentais bien, mais maintenant j'ai besoin de faire quelques tours supplémentaires pour bien sentir la voiture, parce que pour le moment la voiture se conduit un peu toute seule», a plaisanté Fernando Alonso à sa descente de voiture.
Il s'était entrainé sur simulateur avant de rouler en vrai. «Le ressenti dans le simulateur est assez réaliste, mais dans la vraie voiture c'est une sensation unique: vous devez passer les virages à fond et c'est différent dans un simulateur et dans une vraie voiture !»
«Amusant»
«C'était amusant, c'était un bon début et j'ai atteint la vitesse que je voulais. Ç'a été un peu plus difficile d'atteindre la vitesse de pointe au début, mais en franchissant les diverses étapes tout s'est placé, a-t-il dit. En ce moment, tout va bien (...) mais maintenant le plus dur commence», a-t-il poursuivi.
L'Espagnol devait retourner en piste pendant cinq heures cet après-midi, mais la pluie est attendue.
Le pilote de la série IndyCar Marco Andretti a préparé la voiture no 29 de l'équipe Andretti Autosport et Alonso a effectué plusieurs tours, passant progressivement de 200 mph à près de 210 mph avant de rentrer aux puits.
«Il trouve ses repères. Il fait exactement ce qu'il doit faire, a commenté le légendaire pilote d'IndyCar Mario Andretti. L'expérience qu'il a engrangée au fil des ans devrait l'aider, mais il y a toujours la fébrilité.»
L'an dernier, le tour le plus rapide a été fait à une vitesse moyenne de 225,288 mph par Alexander Rossi, tandis que le tour le plus rapide jamais inscrit s'est fait à 236,103 mph par Eddie Cheevers Jr en 1996, la dernière année des moteurs turbo à Indianapolis.
L'Espagnol prévoit prendre part à l'Indianapolis 500 plus tard ce mois-ci et, l'espère-t-il, aux 24 heures du Mans éventuellement. Il convoite ce qui est surnommé la Triple Couronne en course automobile. Ça inclut le Grand Prix de F1 de Monaco, qu'il a déjà remporté. Pour espérer l'emporter à Indianapolis, il doit s'adapter à sa nouvelle voiture et apprendre de nouvelles techniques de pilotage.
«Fernando s'est joint à une équipe qui sait comment gagner, a expliqué Mario Andretti. Il est au bon endroit. Je crois qu'il ressent ce que je ressens en ce moment.»
Il a déjà roulé à Indy, en configuration F1
Alonso, qui occupe le sixième rang de l'histoire de la F1 avec 32 victoires en carrière, a déjà roulé à Indianapolis, à l'époque où le circuit était configuré pour le Grand Prix de F1 des États-Unis. Il a patiemment attendu en bordure de piste que Marco Andretti effectue quelques tours pour préparer la voiture.
«Il faut seulement s'assurer que la voiture soit fiable, afin qu'il bâtisse sa confiance, a mentionné Marco Andretti alors qu'il s'extirpait de la voiture orange. Il devra apprendre sur le tas. Il pose les bonnes questions. Ça devrait bien aller. C'est un pilote de course. Je crois qu'il rentrera chez lui ce soir avec beaucoup de confiance. Il sera exténué après les essais d'aujourd'hui, ça c'est certain.»
Alonso pilote pour l'équipe McLaren en F1. Il est le sixième pilote de l'équipe Andretti Autosport à être inscrit pour l'Indy 500, en raison du partenariat avec Honda et McLaren. Le vétéran âgé de 35 ans a commencé sa préparation pour l'Indy dans un simulateur, où les murs sont moins intimidants et il y a moins de trafic en piste.
Pour participer aux 500 milles d'Indianapolis, Alonso a fait une croix sur le GP de F1 de Monaco le 28 mai0, une épreuve qu'il a déjà remportée deux fois (en 2006 et 2007) et où il n'avait aucune chance cette année, l'écurie McLaren F1 éprouvant des difficultés considérables avec son nouveau moteur Honda. 
Une décision inédite qui a constitué un coup de tonnerre dans le monde du sport automobile.
Il a encore le temps de se familiariser avec sa voiture et la piste, de nombreuses séances d'essais étant prévues à partir du 15 mai, avec les autres concurrents.
Avec l'AFP