À son premier match de tableau principal en carrière à la Coupe Rogers, Félix Auger-Aliassime croisera le fer avec son compatriote Vasek Pospisil. Il s’agira d’un troisième duel entre les deux joueurs, le Québécois ayant remporté les deux premiers.

Félix Auger-Aliassime affrontera Vasek Pospisil au premier tour à Montréal

MONTRÉAL — Le Québécois Félix Auger-Aliassime retrouvera dans son chemin son compatriote Vasek Pospisil pour son premier match de tableau principal en carrière devant son public à la Coupe Rogers.

Les deux en seront à un troisième duel en carrière et il sera présenté mardi après-midi au stade IGA. Auger-Aliassime a eu le meilleur chaque fois contre Pospisil, à Indian Wells en 2018 et à Wimbledon le mois dernier.

«Il y a des bons côtés et des mauvais côtés, a dit le directeur du tournoi, Eugène Lapierre, au sujet de ce duel. Il y a un Canadien qui va perdre, mais il y en a un qui va gagner.

«Ce que nous souhaitions pour Félix, c’était un match jouable et là, c’est clairement jouable. Ça ne veut pas dire que ce sera facile. Pospisil revient au jeu, joue bien et est en forme. Il a eu un problème à un poignet, mais c’est réglé.»

Auger-Aliassime, qui est âgé de 18 ans, avait perdu au premier tour des qualifications à Montréal en 2017. L’an dernier, à Toronto, il a atteint le deuxième tour du tableau principal avant de s’incliner au bris d’égalité de la manche ultime face au Russe Daniil Medvedev.

Il revient chez lui cette fois en tant que 22e raquette mondiale. Il présente une fiche de 28-15 en 2019 et il a atteint la finale de trois tournois, s’inclinant chaque fois.

L’autre duel de premier tour qui retient particulièrement l’attention à la suite du tirage au sort de vendredi est celui qui opposera le Suisse Stanislas Wawrinka au Bulgare Grigor Dimitrov. Wawrinka a l’avantage 5-4 et a remporté les trois derniers matchs entre les deux, incluant une victoire en trois manches à Roland-Garros.

«Pour moi, le tableau n’a jamais vraiment été important, a dit Wawrinka quelques minutes avant le tirage au sort. Nous ne pouvons pas décider ce qui va se passer. Il faut accepter le défi et trouver des solutions.

«J’aime prendre du recul par rapport au tableau, à l’adversaire, et ne pas me mettre trop de pression — j’aime ou j’aime pas, est-ce que j’ai gagné ou perdu notre dernier match. Les statistiques viennent du passé. C’est dans le présent que nous pouvons les changer. [...] Vous entrez sur le terrain avec la possibilité de gagner. Vous voulez tout donner. Si vous donnez tout et que vous perdez, vous passez au prochain tournoi.»

Duel Raonic-Fritz

De son côté, Milos Raonic, 20e au monde, aura rendez-vous avec l’Américain Taylor Fritz, 28e. S’il s’impose, Raonic affrontera ensuite le Grec Stefanos Tsitsipas, quatrième tête de série.

«Chaque portion du tableau est remplie de joueurs de pointe, a noté Lapierre. C’est ça un Masters. Pour aller jusqu’au bout, il n’y en aura pas de facile.»

Denis Shapovalov, qui avait enflammé le stade IGA il y a deux ans en atteignant les demi-finales, affrontera le Français Pierre-Hughes Herbert, 38e raquette mondiale.

Shapovalov, 20 ans et 31e au monde, connaît une saison plus difficile. Il a perdu ses cinq derniers matchs et a franchi le premier tour à seulement deux de ses neuf derniers tournois, soit depuis sa défaite contre Roger Federer lors des demi-finales à Miami.

Au deuxième tour, Shapovalov retrouverait dans son chemin l’Autrichien et deuxième tête de série Dominic Thiem.

L’Ontarien Peter Polansky sera opposé au Français Gaël Monfils au premier tour, tandis que son compatriote Brayden Schnur jouera contre un rival issu de qualifications.

Le favori et champion en titre Rafael Nadal bénéficie d’un laissez-passer pour le deuxième tour. À son premier match, il sera opposé à l’Australien Alex de Minaur ou à un joueur issu des qualifications.

L’Allemand Alexander Zverev, champion à Montréal en 2017 et troisième tête de série, est en attente du Britannique Cameron Norrie ou du Hongrois Marton Fucsovics.

+

BIANCA ANDREESCU AFFRONTERA EUGENIE BOUCHARD À L'OUVERTURE DE LA COUPE ROGERS

TORONTO — Dans un duel entièrement canadien, Bianca Andreescu affrontera Eugenie Bouchard en première ronde du volet féminin de la Coupe Rogers de tennis mardi soir à Toronto.

Lorsque ce match entre les deux meilleures joueuses au pays est devenu officiel lors du tirage, effectué vendredi, Andreescu a rigolé et dit «bien sûr».

«Nous nous connaissons très bien, nous nous sommes entraînées plusieurs fois ensemble. Donc, je sais que ce sera un match difficile et je suis sûre qu'il y a une foule importante ce soir-là», a déclaré Andreescu, en conférence de presse après le tirage.

Classée 26e au monde, Andreescu, une Ontarienne de 19 ans, a connu une ascension rapide au classement de la WTA plus tôt cette année après un spectaculaire début de saison, marqué par son triomphe au tournoi d'Indian Wells, l'un des plus importants sur le circuit. Toutefois, depuis le mois de mars, Andreescu n'a disputé qu'un seul match à cause d'une blessure à l'épaule droite.

Andreescu, qui a affirmé que son épaule allait bien maintenant, à quatre jours de son premier match, s'est retirée de l'Omnium Citi de Washington cette semaine, en partie pour s'assurer d'être prête pour l'événement à Toronto.

«Je me suis désistée de D.C. parce que je ne voulais pas recommencer trop rapidement, a expliqué Andreescu. Je sais qu'il s'agit d'un pas très important parce que je vais jouer à la maison. La Coupe Rogers est un très gros tournoi, mais je pense sincèrement que je suis prête. Ça fait environ un mois et demi que je m'entraîne», a-t-elle ajouté.

Andreescu a reconnu vendredi qu'elle était revenue trop tôt de sa blessure, sa première véritable embûche depuis son arrivée sur le circuit de la WTA.

«J'essaie de regarder cela comme un défi et non une embûche. J'ai changé beaucoup de choses, j'ai essayé de devenir meilleure comme joueuse et comme personne, et je suis donc très reconnaissante d'avoir vécu cette expérience.»

De son côté, Bouchard, une Montréalaise qui a déjà occupé le cinquième échelon du classement mondial, a glissé au 114e rang. Elle n'a gagné que deux matchs sur le circuit de la WTA cette année et a reçu un laissez-passer des organisateurs au tableau principal de la Coupe Rogers.

Lors de leur seul duel en carrière, en quarts de finale du tournoi de Newport Beach en janvier 2019, Andreescu avait corrigé Bouchard 6-2, 6-0. Andreescu allait éventuellement remporter ce tournoi de catégorie 125K.

Par ailleurs, la Lavalloise Leylah Annie Fernandez, gagnante du volet junior féminin des Internationaux de France plus tôt cette année, affrontera une joueuse issue des qualifications. La Presse canadienne