La Gatinoise Fée Ann Landry a terminé au pied du podium chez les pré-novices au Défi Patinage Canada.

Fée Ann Landry termine quatrième à Edmonton

La caméra assurant la webdiffusion de l’événement était bien fixée sur Fée Ann Landry. La déception se lisait bien sur son visage après le programme long, jeudi soir, à Edmonton.

Victime de quelques erreurs, la patineuse artistique de Gatineau se doutait bien que le titre canadien venait de lui échapper. Quelques minutes plus tard, le verdict des juges est tombé.

L’adolescente de 14 ans devait se contenter du quatrième rang chez les pré-novices au Défi Patinage Canada. « C’est sûr que je suis déçue de ma performance aujourd’hui. Mais hier, j’ai fait un super beau programme court », a-t-elle rappelé au bout du fil.

Landry occupait le premier rang en se pointant à l’aréna en vue de son programme long. Elle possédait une avance de cinq points sur sa plus proche rivale.

« J’aurais aimé maintenir ma place. Mais je vais retenir cette leçon. »

Landry n’avait jamais occupé le rôle de meneuse après un programme court.

« Pour la première fois, elle patinait aussi dernière. Elle devait attendre », a souligné son entraîneuse Guylaine Blouin.

« Ça fait partie du processus d’apprentissage », a-t-elle ajouté.

Son élève avait bien entamé son programme long en réussissant la première combinaison de sauts inscrite à sa routine. Par la suite, elle a mis la main sur la glace sur un saut. Il y a eu aussi une chute et un autre saut raté.

Tout ça lui a coûté de précieux points

Landry a terminé avec un pointage final de 94,65. Rose Théroux, Malyka Keeley et Natasha Hewitt l’ont devancé au classement avec des scores respectifs de 100,59, 97,17 et 95,16.

« J’étais un peu nerveuse au début. Mais ce ne serait pas normal si je ne l’étais pas », a fait valoir la jeune patineuse outaouaise.

« Quand j’ai commencé à faire une erreur ici et là, j’ai commencé à sentir mes jambes plus raides », a-t-elle relaté au bout du fil. Ça s’est alors moins bien passé. »

Il reste que Landry était satisfaite de sa saison. Elle s’avérait peu connue sur la scène sportive locale auparavant.

On l’a découverte cet automne avec quelques visites sur le podium, dont une troisième position aux championnats québécois tenus à Gatineau.

Son coach tenait un discours similaire. « Fée Ann a connu une progression fulgurante depuis cet été », a rappelé Guylaine Blouin.

« Son développement technique a été spectaculaire. Elle possédait déjà un triple saut. Maintenant, elle peut en réussir quatre. »

Saut chez les juniors ?

L’objectif à Edmonton était d’aboutir sur le podium. « Elle est quand même quatrième au Canada, a rappelé Blouin. Je suis super contente de sa progression. Elle est déçue en ce moment, mais ça fait partie de son apprentissage. »

Landry et elle commenceront déjà à plancher sur la prochaine saison. Il s’agissait de sa dernière compétition chez les pré-novices. Une décision attend le duo. À quel niveau patiner en 2020-2021 ? « Novice, sinon junior », a avoué Blouin.