Au prochain tour, le tenant du titre affrontera le Français Richard Gasquet, contre lequel il n'a perdu que deux fois en 18 rencontres, et jamais sur dur.

Federer passe facilement au troisième tour

Roger Federer s'est qualifié pour le troisième tour des Internationaux d'Australie en battant l'Allemand Jan-Lennard Struff en trois sets 6-4, 6-4, 7-6 (4), par une température plus modérée que les 40 degrés de l'après-midi, jeudi à Melbourne.

Le Suisse, numéro 2 mondial, n'a guère eu de mal à se débarrasser du 55e joueur au monde dans la Rod Laver Arena, où le thermomètre dépassait quand même encore les 30 degrés, mais l'Allemand a opposé une honorable résistance. Il s'est même permis de mener 3 à 1 (balle de 4-1) dans le troisième set, avant de céder au jeu décisif.

«Je m'y attendais, car je me suis entraîné avec lui. Je sais qu'il est capable de servir à 215-220 [km/h] et qu'il prend sa chance. Je me suis donc concentré sur mon service et j'ai essayé de faire le bris en défendant ou en espérant qu'il m'aiderait un peu», a déclaré Federer.

Taquin, l'ancien champion Jim Courier, qui agit comme animateur sur le court de la Rod Laver Arena après les rencontres, a voulu savoir si le Suisse avait demandé à jouer le soir. «Il y a 60 personnes qui demandent des choses et je suis l'un d'entre eux, oui», a admis Federer.

«Pensez-vous que vous avez plus de pouvoir que d'autres?» a poursuivi l'Américain. «Peut-être, mais ce n'est pas moi qui décide. Ça ne me dérangerait pas de jouer pendant la journée et j'espère que je serais capable de survivre dans ces conditions-là aussi», a répondu le Suisse.

Au prochain tour, le tenant du titre affrontera le Français Richard Gasquet, contre lequel il n'a perdu que deux fois en 18 rencontres, et jamais sur dur.

Wawrinka tombe

Stan Wawrinka a attendu le plus longtemps possible avant de décider si son genou était suffisamment fort pour survivre aux Internationaux d’Australie.

Le champion en 2014, 9e tête de série, a peut-être été trop ambitieux, lui qui a finalement été éliminé dès le deuxième tour, son élimination la plus rapide en une décennie au Melbourne Park. L’Américain Tennys Sandgren, 97e au classement mondial, l’a battu 6-2, 6-1, 6-4.

«J’ai été opéré il y a seulement cinq mois, a dit Wawrinka, qui a toujours une cicatrice le long de son genou gauche. Le simple fait d’être ici dépasse nos attentes.»

Deux autres têtes de série du tableau masculin n’ont pu franchir le deuxième tour, jeudi. Tout d’abord, le Belge David Goffin (7e) a plié en quatre sets devant le Français de 36 ans Julien Benneteau. Puis, le 13e favori, l’Américain Sam Querrey, a dû s’avouer vaincu devant le Hongrois Márton Fucsovics, qui l’a aussi battu en quatre manches. 

Novak Djokovic, lui, a survécu, l’emportant 4-6, 6-3, 6-1, 6-3 sur le Français Gaël Monfils. 

Djokovic, qui a gagné cinq des six titres entre 2011 et 2016, a fait un pas de plus vers une confrontation possible avec la quatrième tête de série Alexander Zverev, qui a défait Peter Gojowczyk 6-1, 6-3, 4-6, 6-3.

Notons aussi les victoires de Juan Martin del Potro, Tomas Berdych (no 19), Albert Ramos, (no 21), et Dominic Thiem (no 5), qui est revenu de l’arrière pour vaincre l’Américain Denis Kudla, 190e au monde, 6-7 (6), 3-6, 6-3, 6-2, 6-3.

Dans le tableau féminin, l’ancienne numéro 1 mondiale, l’Allemande Angelique Kerber, a signé un gain de 6-4, 6-1 contre la Croate Donna Vekic. Kerber aura rendez-vous au troisième tour avec une autre ex-première raquette mondiale, la Russe Maria Sharapova. 

Jelena Ostapenko, 7e favorite, a eu besoin de trois manches pour disposer de la Chinoise Duan Ying-Ying, 6-3, 3-6, 6-4. La Lettone se retrouvera au prochain tour face à une autre joueuse balte, l’Estonienne Anett Kontaveit (32e tête de série).  

Karolina Pliskova, no 6, Caroline Garcia, no 8, Agnieszka Radwanska, no 26, Ashleigh Barty, no 28, et Lucie Safarova, no 29, ont aussi atteint le tour suivant.

En fin de soirée jeudi, l’Ukrainienne Elena Svitolina (4e) a écarté de sa route sa jeune compatriote de 15 ans Marta Kostyuk en sets consécutifs de 6-2.  

Bouchard, proie facile pour Halep

Dans la nuit de mercredi à jeudi, la Québécoise Eugenie Bouchard a été une proie facile pour Simona Halep au second tour.

La Roumaine, première au classement de la WTA, a vaincu Bouchard 6-2, 6-2, dans un match qui n’a duré que 65 minutes.

Bouchard, qui a glissé au 112e rang mondial, a commis 26 fautes directes dans la rencontre. Elle n’a gagné qu’un seul jeu au service et a accordé un total de 14 balles de bris à sa rivale.

La défaite de jeudi Bouchard signifie qu’il n’y a plus de Canadiens au tableau des joueurs en simple. Vasek Pospisil, Milos Raonic et Denis Shapovalov avaient tous été éliminés plus tôt.