Adam Thibault, des Stampeders de Calgary

Fatigués de parler de 2016

Les Stampeders de Calgary avaient un message à livrer à quelques jours de leur deuxième participation de suite à la finale.

Ils sont tannés de se faire poser des questions au sujet de leur défaite l’an dernier contre le Rouge et Noir au match de la coupe Grey.

« C’est pour ça que nous voulons gagner. Ça ne parlera plus de ça. Ça va maintenant parler de notre conquête », a soutenu le demi défensif québécois Adam Thibault.

« Nous avons appris que ce n’est pas ta fiche en saison régulière qui te permet de gagner une partie. Tu te dois te présenter. Tu dois jouer du bon football, sinon tu ne gagneras pas, a-t-il ajouté. L’an passé, des gens pensaient peut-être que c’était dans la poche avant le match. »

Thibault en sera à une septième finale à ses huit dernières années dans le football. Il a participé au match de la coupe Vanier quatre automnes de suite chez le Rouge et Or de l’université Laval avant de passer chez les pros. Il a gagné la coupe Grey en 2014 à son année recrue dans la LCF.

« Il y a des joueurs étoiles qui passent leur carrière complète sans même jouer dans le match de la coupe Grey », a reconnu Thibault.

OTTAWA A DIT « NON MERCI » À WHITE

Mitchell White venait d’être libéré à la mi-août par les Eagles de Philadelphie, de la NFL.

Il voulait revenir dans la LCF. Plus précisément chez le Rouge et Noir avec lequel il avait gagné la coupe Grey l’an dernier. Le hic ? Son ancien club ne voulait rien savoir du talentueux demi de coin.

« Je vais être honnête. La première équipe que j’ai appelée quand je me suis retrouvé sans emploi, c’est Ottawa. Je savais que plusieurs clubs voulaient mes services, mais j’étais intéressé de jouer à nouveau à Ottawa au sein du Rouge et Noir, a relaté White au Droit. On m’a répondu qu’on n’avait pas besoin de moi, que l’équipe était heureuse avec le travail de la recrue Corey Tindal et de l’autre demi de coin Jonathan Rose. J’ai compris. »

Mitchell White, des Argonauts de Toronto

White s’est tourné vers les Argonauts de Toronto. Disons qu’il ne regrette pas son choix.

« Je me retrouve à nouveau au match de la coupe Grey. Et quand je regarde notre défensive, elle est incroyable. Tu as des joueurs à toutes les positions qui sont capables de réussir de gros jeux.... Les Lemon, Butler, Laing, Ball, Woods... C’est beaucoup de talent. »