Le Canadien Lance Stroll lors des essais en Espagne

F1: Les équipes redoutent le coronavirus

MONTMELO — L’épidémie de coronavirus et la peur de sa propagation dans le monde entier inquiètent les équipes de Formule 1 quant à leur capacité de se rendre aux courses alors que la saison se mettra en branle dans deux semaines.

Le directeur de l’équipe Ferrari, Mattia Binotto, a précisé lors de la dernière journée des essais en Espagne que l’écurie italienne voulait des garanties de la F1 que son personnel n’aurait pas de mal à entrer dans les pays hôtes des premières courses de la saison en Australie et à Bahreïn.

Ferrari et l’équipe rivale AlphaTauri, ainsi que le fournisseur de pneumatiques F1 Pirelli, sont tous basés dans le nord de l’Italie, l’épicentre de l’épidémie en sol italien. Haas et Sauber ont également des employés Ferrari au sein de leurs équipes, car Ferrari leur fournit des moteurs.

«La situation nous préoccupe assurément, surtout en Italie, a expliqué Binotto. Nous sommes en communication avec la FIA et la F1. Ce dont nous aurons besoin, c’est une garantie avant de partir (pour le Grand Prix d’Australie). Nous ne pouvons apprendre ce qui en est à notre arrivée là-bas.»

L’Italie, avec 15 décès et plus de 800 cas de contamination vendredi, a été le premier pays européen à connaître une propagation majeure de virus, plusieurs cas en Espagne ayant été signalés par des personnes ayant voyagé depuis le nord de l’Italie.

Binotto a ajouté que Ferrari avait déjà empêché une partie de son personnel travaillant avec les équipes de F2 de se rendre aux essais à Bahreïn dans la foulée d’informations selon lesquelles l’entrée au pays d’autres membres italiens des équipes de F2 avait été retardée.

L’Australie a interdit aux voyageurs chinois d’entrer au pays. L’Australie a également émis des avertissements à l’intention de ses citoyens quant aux voyages en Italie. Il n’a pas interdit les voyages de ce pays européen.

Le Grand Prix d’Australie est prévu le 15 mars à Melbourne. Ferrari fait le déplacement pour cette course inaugurale de la saison une semaine à l’avance.

La F1 a annoncé il y a deux semaines qu’elle avait reporté le Grand Prix de Chine, prévu le 19 avril, en raison du virus qui a éclaté dans la ville de Wuhan en Chine.

Mais le PDG de la F1, Chase Carey, affirme que les autres courses sont toujours prévues.

«Nous allons à Melbourne, à Bahreïn et à Hanoï (pour le Grand Prix du Vietnam)», a-t-il déclaré cette semaine.

Le directeur de l’équipe AlphaTauri, Franz Tost, s’inquiétait du fait que son équipe soit désavantagée si la situation continue de s’aggraver et que certains membres de son personnel ne peuvent pas voyager.

«Si les équipes ne peuvent pas courir pour une raison quelconque (?), je pense qu’il serait injuste de commencer la saison parce que c’est un gros désavantage, a-t-il averti.

«En ce qui concerne Bahreïn (pour la F2), si je suis bien informé, les personnes en provenance d’Italie ont subi un examen médical et, si elles ne sont pas malades, si elles n’ont pas le coronavirus, elles peuvent bien sûr y travailler. Et je m’attends à quelque chose de similaire avec la Formule 1.»